I Wish

On 18/04/2012 by Nicolas Gilson

Suite au divorce de leurs parents, deux frères sont séparés. Lorsqu’un nouveau train relie les villes où ils habitent, l’un au nord et l’autre au sud d’une même île, les deux enfants décident de se rencontrer au point de croisement des trains où un miracle pourrait se produire…

Kore-Eda Hirokazu construit son film en mettant d’abord en place des enjeux sociétaux et familiaux. Ainsi les deux frères, Koichi et Ryunosuke, sont séparés pour des raisons financières, leur mère – et leurs grands-parents – ne pouvant assumer la charge des deux enfants… Peu à peu à mesure que le quotidien de Koichi prend vie, sa situation prend sens. Le réalisateur opte pour la répétition des gestes et parvient à mettre en place une réelle ritualité où le quotidien des deux enfants est mis en parallèle. Si tous deux vont à l’école et suivent des cours de natation, les codes qui sont liés à ces activités, mais aussi à la vie « familiale », ne sont pas les mêmes.

Mais si de nombreux enjeux sont mis en place, Kore-Eda Hirokazu ne les développe paradoxalement pas plus avant et se concentre sur le voyage que les enfants décident d’organiser. THE WISH devient alors une gentille fable au centre de laquelle la naïveté de l’enfance s’impose comme réjouissante mais manque quelques fois de spontanéité. Le film s’impose néanmoins comme appréciable sans être éloquent.

I WISH
KISEKI
Nos Voeux Secrets
♥(♥)
Réalisation : KORE-EDA Hirokazu
Japon – 2011 – 128 min
Distribution : A-Film
Comédie dramatique

Comments are closed.