Critique : Home (En route)

On 31/03/2015 by Nicolas Gilson

Road movie comique post-apocalytpique selon son réalisateur Tim Johnson, HOME est un produit calibré, formaté, édulcoré qui derrière ses couleurs et ses effets en 3D se bornent à un message normatif louant l’importance de la famille. En même temps, avec un tel titre, l’ensemble paraît cohérent… malgré ses illogismes. En route ? Non, désolé.

home

Trouvant avec ses congénères Boovs refuge sur la Terre, Oh tente en vain de se faire des amis. Les Boovs n’en ont pas, ils n’en ont pas besoin. Mais Oh n’est pas comme les autres et ne s’en rend pas compte. Du coup, lorsqu’il pend la crémaillère, il envoie par email (!) une invitation à toute la galaxie y compris aux Gorgs, les ennemis des Boovs qui sont à leur poursuite. Résultat des courses il est lui-même pourchassé par ceux à qui il veut plaire. En fuite, il rencontre Tif, une femme-enfant (doublée par Rihanna) à la recherche de sa maman (J-Lo) qui n’a pas pu l’abandonner.

D’entrée de jeu, rejeté par tous et incapable de s’en rendre compte, Oh est un attachant anti-héros dont nous ne pouvons qu’être complices. Il nous amuse à mesure qu’il irrite les Boovs tandis que l’introduction narrative est doublement efficace, mettant tout à la fois en place l’identitaire des aliens et leur objectif – coloniser la Terre. Torchée en une partition musicale, l’invasion de la planète bleue se passe sans heurt si ce n’est la solitude du protagoniste – qui pend la crémaillère alors que cette notion n’existe pas pour les Boovs et que ses connaissance des terriens se limitent à leur genre sexuel et les gazouillis d’un bébé. Bref, il commet une bourde et tente de sauver sa peau.

En-Route-Photo-1

En parallèle, Tif, une jeune-fille qui semble n’avoir qu’une dizaine d’années tant elle est cruche mais qui conduit une voiture, attend le retour de sa maman, prend peur, s’enfuit et tombe nez à nez avec Oh. Elle sait se défendre, est moins bête qu’il n’y parait et devient sa complice comptant en retour sur lui pour retrouver sa mère. Le programme est tellement prévisible que, malgré des rebondissements assez balourds, le scénario s’épuise et fatigue. Et le chat de Tif et ses ronronnements n’y changent rien : le film ne trouve jamais son rythme.

Difficile d’être séduit par un objet marketing destiné aux plus jeunes lorsque son scénario linéaire additionnent les incohérences et apparaît être un pure prétexte à promouvoir les productions de Rihanna dont les nombreux titres, qui ponctuent l’aventure, exaltent les protagonistes qui n’ont d’autre choix que de danser au tempo (formaté) de sa musique.

Un constat franchement regrettable tant techniquement, indépendamment de son caractère artificiel et de ses paradoxales proportions, le film est abouti.

home - en route - afficheHOME
En route

Réalisation : Tim Johnson
USA – 2014 – 94 min
Distribution : 20th Century Fox
Animation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>