Critique : He’s Just Not That Into You

On 24/04/2009 by Nicolas Gilson

Sortie du Film He’s Just That Into You de Ken KWAPIS

Vaste chassé-croisé amoureux où des rencontres s’opèrent, des regards s’échangent, des coups de fils se perdent et d’autres se font attendre. Entre les relations établies et le célibat pesant, entre les certitudes et le désespoir, les amours – vaste sujet – se nouent et se dénouent…

UN GENTIL DIVERTISSEMENT

Avec un casting aussi diversifié que vendeur He’s just not that into you apparaît être une énième production purement mercantile. Cependant si cette caractéristique évidente ne peut être niée, le caractère réellement divertissant du film ne peut qu’engendrer notre adhésion. Certes l’intérêt suscité est bien limité, mais l’idée n’est ni de révolutionner le cinéma ni d’atteindre le spectateur au-delà de sa pure passivité gourmande de rires et de bons sentiments.

S’ouvrant sur une artificialité éculée au travers du recours à une voix-over, le film ancre avec force et moquerie l’élément aussi essentiel qu’unique qui en nourrit la trame narrative : les hommes et les femmes ne partagent pas le même code amoureux.

Vaste sujet que celui-ci, développé et redéveloppé à souhait … Pourtant He’s just not that into you en permet une lecture tantôt drôle, tantôt piquante … étrangement juste. Le film ne sombre pas dans le pur cliché grâce à la pluralité pseudo-chorale sur laquelle reposent sa construction narrative et son développement esthétique. Les différents personnages ne cessent de se croiser au point d’établir un microcosme tonifiant pour le spectateur qui devient ponctuellement voyeur. Cela engendre une dynamique de récit séduisante malgré un problème de rythme et une écriture trop marquée.

Cependant le chapitrage du film – car la voix-over n’est pas l’unique ancrage artificiel – qui s’établit à l’aide d’un double recours à l’intertitre et à une adresse frontale au spectateur dessert cette dynamique. D’aucuns y verront une légèreté amusante, alors que d’autres en restent bien dubitatif. Sans doute cela se veut-il marquer la dimension macrocosmique qui se cache derrière ce récit … Une universalité un peu niaise toutefois.

He’s just not that into you a cependant le mérite de ne pas effacer le point de vue masculin au profit d’une vision uniquement féminine des rapports amoureux. Certes ce n’est pas d’un niveau psychologique bien élevé mais la pluralité des situations et le regards croisés qui se posent dessus permettent de flirter avec tous les états amoureux. Ainsi le spectateur est invité à voyager de la joie à la tristesse, de l’excitation à la débandade, de la désillusion à la démonstration amoureuse… Une vraie comédie romantique en somme.

He’s just not that into you
**
Réalisation : Ken KWAPIS
USA – 2008 – 130 min
Distribution : Paradiso Filmed Entertainment
Comédie Romantique
Enfants admis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>