Critique : Hector and the Search for Happiness

On 07/11/2014 by Nicolas Gilson

Y a-t-il une vie après HANNAH MONTANA (The Movie) ? En mettant en scène le sympathique HECTOR AND THE SEARCH FOR HAPPiNESS, Peter Chelsom y répond par l’affirmative – du moins pouvons-nous croire qu’il a trouvé le sien. Véritable « Feel Good Movie » cette comédie est un périple joyeux à travers le monde posant une question universelle dont la réponse est aussi évidente que nous y sommes y est sourds.hector-and-the-search-for-happiness-review-aa4ee2b1-425a-4df2-a04f-e9edd7a96fca

Impeccable et rangé. Comme nous.

En signant l’adaptation du roman de François Lelord (« Le voyage d’Hector ou la recherche du bonheur »), Peter Chelsom propose un gentil délire cinématographique où un psy à la vie un peu trop cadrée et monotone décide de partir à la recherche du bonheur. Hector quitte ainsi une femme qu’il aime, avec qui il est complice au point que le couple fusionne leurs personnalités, et s’envole vers des aventures d’autant plus folles qu’il fait preuve d’une grande naïveté. Il fait route vers l’inconnu mais aussi vers ses fantômes du passé afin de découvrir ce qui l’anime vraiment…

Si le film propose un réel parcours initiatique sur le tard, sa construction scénaritique repose avant tout sur le comique de situation. De rencontre en rencontre, le niais Hector découvre le monde avec un regard neuf mais une gaucherie caractéristique dont on ne peut que s’amuser. Muni d’un cahier – cadeau de sa bien-aimée – il mène ses recherches avec une concentration aussi délectable que consternante. Il y inscrit des vérités qui sont le témoin de ses expérience et de son humeur, en somme de son évolution.

hector-and-the-search

L’approche est gentiment artificielle. Le quotidien de Hector nous est conté par un narrateur dont la voix ancre une distanciation certaine et nous place d’entrée de jeu en position de spectateur. Use-t-il d’une certaine ironie qu’il ne rend pas moins sympathique le protagoniste. A une musique atmosphérique guillerette répond une petite série d’effets tels des séquences d’animation ou l’incrustation des notes qui chapitrent peu à peu le voyage. La mise en scène oscille entre un réalisme certain et une distanciation marquée par le jeu exagéré sans être pleinement affecté de certains protagonistes – notamment Hector, ce grand naïf.

Aux côtés de Simon Pegg prend place un casting aussi surprenant qu’enchanteur : Rosamund Pike, Stellan Skarsgård, Toni Collette, Christopher Plummer, Gabrielle Rose ou encore Jean Reno (si, si).

hector imagine

HECTOR AND THE SEARCH FOR HAPPiNESS

Réalisation : Peter Chelsom
Allemagne/Canada – 2014 – 120 min
Distribution : Imagine Film
Comédie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>