Happy Sweden (Involuntary)

On 06/10/2009 by Nicolas Gilson

Ruben Östrund insuffle à son premier long métrage un style original et pertinent en mettant en place un langage cinématographique épuré. Cinq récits se rencontrent afin de composer ensemble un portrait de société et au-delà de mettre en exergue l’hypothèse de l’influence du groupe sur le comportement individuel.

Le réalisateur opte pour une mise en scène singulière : chaque scène représente un plan séquence dont le cadre est résolument fixe. Il stimule ainsi l’attention du spectateur tantôt sur les seuls gestes des différents protagonistes, tantôt sur le hors-champs prenant vie au travers de la dimension sonore. Toute hypothèse de jeu s’efface : les différents protagonistes semblent être saisi dans une succession d’actions anodines, comme si le spectateur se trouvait confronté à la banalité de leur quotidien. Dès lors les détails importent rapidement – qu’il s’agisse des gestes, des silences, des regards et encore des dialogues, et permettent de rendre l’ordinaire extraordinaire. Östrund parvient à mettre en place un rythme particulier au travers du montage : alors que cinq récits s’entrecroisent, jamais le film ne manque de rythme ni ne perd en fluidité. Il réussit à mettre en place une dynamique de rencontre démultipliée presque intimiste. Un film fort et intense, surprenant et captivant.


INVOLUNTARY
Happy Sweden
****
Réalisation : Ruben ÖSTLUND
Suède – 2008 – 98 min
Distribution : BFD
Drame
EA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>