Get Low

On 31/05/2011 by Nicolas Gilson

Lorsque classicisme rime avec passéisme, la consternation est au rendez-vous. D’autant plus s’il est question de moralité et de rédemption. Face à l’imminence du jugement dernier, un ermite tente de s’humaniser. Ne souffrant plus la réclusion imposée (par lui-même) et l’oppression subie (par les autres qui le considèrent comme un monstre – mais n’est-ce pas lui qui a défini cet état ?), Felix Breazale se rend en ville afin de mettre en place l’organisation de son enterrement.

Son argent n’intéresse pas l’Eglise qui y voit le rachat de ses pêchés – d’emblée le pardon n’est pas loin. Par contre Frank Quinn, qui est responsable des pompes funèbres, lui, veut bien de cet argent. Qu’importe les angoisses que peuvent susciter cet homme au passé trouble. Les enjeux auraient pu être intrigants, angoissants voire passionnants. Mais non, le seul sentiment qui s’impose, s’il en est, se veut être l’ennui. Incommensurable.

Les démons qui hantent Felix – annoncés de manière trouble dès l’ouverture – sont d’une lourdeur pathétique. Les sentiments qui motivent ou emportent les autres protagonistes sont dépourvus de finesse, grossiers et monstratifs. Qu’importent le casting, la qualité de la photographie ou celle des costumes, GET LOW est une pure pénitence (au sens propre).

GET LOW
•/♥
Réalisation : Aaron SCHNEIDER
USA – 2009 – 100 min
Distribution : Imagine
Comédie Dramatique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>