Critique : Gardenia – Before the Last Curtain Falls

On 14/01/2015 by Nicolas Gilson

Avec les souvenirs comme boîte de pandore, GARDENIA, BEFORE THE LAST CURTAIN FALLS croise le parcours de travestis et de transexuels aujourd’hui à l’automne de leur vie. Partant à la rencontre des protagonistes du spectacle « Gardenia », Thomas Wallner leur donne la parole et propose un contrepoint pertinent à la performance qui, sans dialogues, racontaient en chants et en mouvements leurs destinées.

before-the-last-curtain

Dans « Gardenia », je ne joue pas : je suis moi-même

Contextualisant succinctement la création initiée sur base d’improvisations, le réalisateur place les protagonistes face à sa caméra comme face à un miroir. Leur mise à nu s’entame sur un paradoxe, celui du grimage : tou-te-s se dessinent un visage, créent un personnage qui n’est autre qu’eux-mêmes. Leurs gestes sont tout à la fois ceux qui ont rythmé leur quotidien plus de 30 mois au travers de 25 pays et qui les ont accompagné leur vie durant.

La simplicité de l’approche tant à saisir chaque protagoniste dans la singularité de son quotidien tout en mettant en perspective son parcours et en questionnant, aussi, leur vie sentimentale et sexuelle. Les récits se répondent, de même que les choix de vie. Si « Gardenia » – dont nous percevons quelques extraits – mettait en scène les corps et l’expression à travers eux de leurs destinées, le documentaire complète la performance dont il se nourrit de part en part tout en l’immortalisant.

Afin de faire le portrait de chacun-e-s des protagonistes, le réalisateur leur demande notamment de sélectionner des photographies qui leur servent d’appui pour se raconter depuis l’enfance. Il pénètre leur intimité avec pudeur au risque de forcer des portes en réveillant ce que certain-e-s ont enterré depuis longtemps contraint-e-s au deuil d’une identité qui n’était pas la leur.

À la croisée des témoignages, c’est la photographie sensible de l’homosexualité, du travestisme et de la « transexualité » en Belgique sur plus de 50 ans qui s’impose. Une radiographie interpellante et pourtant emplie d’humour grâce à la distance – salvatrice – établie par les protagonistes quant à leur réalité.

Gardenia

GARDENIA – BEFORE THE LAST CURTAIN FALLS
♥♥
Réalisation : Thomas Wallner
Allemagne / Belgique – 2014 – 88 min
Distribution : Savage Film
Documentaire

Gardenia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>