Free Birds

On 09/12/2013 by Nicolas Gilson

FREE BIRDS met en scène une dinde « un peu différente » dénommée Reggie. Conscient de l’avenir qui lui est réservé, Reggie ne veut pas finir fourré et enfourné et tente en vain de convaincre ses condisciples quelque peu limitées de la nécessité de s’échapper. La basse-cour se méfiant de son caractère érudit, Reggie est sacrifié lorsqu’à l’approche de Thanksgiving l’on vient chercher une première dinde. Bientôt graciée par le Président des Etats-Unis, la volaille qui pense pouvoir se la couler douce, se retrouve malgré elle dans une improbable aventure. Le farfelu Jake (sorte d’oiseau bodybuildé dont le volume corporel est inversement proportionné à celui de la cervelle) l’enrôle alors dans une mission consistant à voyager dans le temps pour changer le cours de l’Histoire et enlever les dindes du menu traditionnel.

free-birds

D’entrée de jeu Reggie s’adresse au spectateur et met en place une complicité témoignant tant de son érudition que de sa naïveté. Dès les présentations, l’humour est au rendez-vous et le ton légèrement décalé du film se dessine. Si Reggie est différent depuis toujours des ses condisciples, cela se traduit dans son apparence. S’il est alors possible d’apercevoir une apologie des individualités voire une approche quelque peu queer de l’univers des gallinacées, FREE BIRDS s’en émancipe rapidement. Toutefois la thématique de la différence ponctue le film permettant de s’affranchir du manichéisme et des clichés sur lesquels le scénario s’appuie pourtant et de conduire alors au rire – et de facto à une certaine distanciation.

En effet alors que les personnages sont construits de manière caricaturale, ce principe de caractérisation est exploité à dessein par les scénaristes qui n’hésitent à tourner en dérision nombre de clichés et à se moquer notamment des symboles de virilité – voire à critiquer de manière acerbe le machisme. Plus encore, tout en se concentrant sur l’aventure que vit Reggie, ils créent quelques apartés afin d’amuser purement et simplement le spectateur, et sont alors assez ironiques ou franchement potaches – la galerie de personnages secondaires est pour le moins succulente.

Si le film n’est toutefois guère exaltant d’un point de vue graphique, il propose des séquences hilarantes et atteste d’un ton et d’un humour pluriels afin de plaire à tous les âges. Un plaisant divertissement « familial ».

Free Birds - Affiche

FREE BIRDS
♥(♥)
Réalisation : Jimmy Hayward
USA – 2013 – 91 min
Distribution : A-Film
Animation / Comédie

FREE BIRDS

Free_Birds

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>