Critique : Fish Tank

On 24/11/2009 by Nicolas Gilson

Andrea Arnold nous fond brillamment aux perceptions de sa protagoniste principale, Mia : proches d’elle grâce à une dynamique première de cadrage serré nous la suivons au travers de ses gestes et de ses déplacements, en en épousant le mouvement. D’emblée notre regard s’unit au sien ; une impression nourrie et renforcée tant par la dynamique narrative que les choix esthétiques.

Fish_Tank_Andrea_Arnold

FISH TANK est avant tout une rencontre avec une terrible jeune fille au travers de ses désillusions, de ses espoirs refoulés, de sa famille et de son environnement social. Sans le moindre misérabilisme la réalisatrice met en scène une certaine Angleterre, celle des petites gens, socialement et intellectuellement pauvres dont l’éducation semble faire défaut. Une certaine société au sein de laquelle la télévision et le marasme qu’elle induit par une plate programmation réalistico-sensationnelle, une asphyxie de l’esprit, s’imposent comme seule ouverture sur le monde – quelques explicites citations du média sont habilement mises en scène. L’écriture est fine, la caractérisation des personnages est proprement impressionnante tandis que la mise en scène est bluffante : tout semble vrai et effroyablement juste.

Pourtant nous sommes invité à voyager au-delà du constat réaliste et sociétal qui se développe intelligemment tout au long du film. Andrea Arnold esquisse avec finesse la démythification du prince charmant et le passage de l’enfance à l’âge adulte. Mia sera fascinée par un cheval blanc et fatalement attirée par le jeune amant de sa mère : une double fascination qui ébranle la protagoniste animée malgré elle par une incommensurable envie d’aimer et d’être aimée, désirée … aveuglément. Car la sincérité s’avère bien autre, dépourvue d’artifice et de vaine séduction : il est alors nécessaire de tuer le cheval blanc, d’affronter la figure du prince au point de l’annihiler.

FISH TANK n’est pas un récit initiatique mais une réelle leçon de vie, à la fois acerbe et pleine d’espoir. Une gifle qui rend le sourire.

FISH TANK
♥♥♥(♥)
Réalisation : Andrea ARNOLD
Grande-Bretagne – 2009 – 124 min
Distribution : Cinéart
Comédie dramatique
EA

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>