De Vrais Mensonges

On 05/12/2010 by Nicolas Gilson

Lorsque Pierre Salvadori dirige Audrey Tautou, l’actrice trouve une dynamique qui lui sied à ravir. DE VRAIS MENSONGES est une agréable comédie romantique à la française où le sens du comique fait mouche. De l’écriture à la direction d’acteur, l’humour est au rendez-vous. Les situations et les répliques conduisent du sourire au rire. Et si l’émotion n’est pas en reste, elle ne prend pas le spectateur en otage. Le rythme du film repose sur un savant équilibre entre le rire et l’émotion. La comédie n’est pas creuse et si elle ouvre à la réflexion, celle-ci n’est jamais moralisatrice. Malgré une mécanique intelligente et efficace, le film atteste cependant de quelques longueurs … Mais la qualité d’interprétation pallie à cela.

Pierre Salvadori atteste d’un sens du comique évident. De la caractérisation de ses personnages aux situations, sans oublier les dialogues, le réalisateur/scénariste trouve un réel style. Certes quelques appuis narratifs, éculés, sont à déplorer – les séquences où Audrey Tatou se saoule et est beurrée sont quelque peu épuisantes. Mais Salvadori parvient à envisager, entre les lignes, une photographie certaine de la société et l’évolution de ses mœurs. La timidité amoureuse, la dépression ou les relations familiales ne sont que quelques thématiques sous-jacentes qui ne sont pas de simples prétexte au comique. Un ton est donné, et les seconds rôles ne sont pas des passe-plats !

Le spectateur est invité à rencontrer les attentes et les angoisses de l’ensemble des protagonistes. Par ce biais, Salvodori esquisse une dynamique du point de vue intéressante : il parvient à rendre le spectateur complice des situations et de l’ensemble des protagonistes. Le truc du comique, qui consiste à en savoir plus que les protagonistes, est connu mais le réalisateur s’appuie sur l’approche esthétique afin de l’ancrer et cela fonctionne brillamment. La dimension musicale participe également à cette dynamique. La musique, qui est fort présente dans le film, fait sens: si elle est atmosphérique, elle renvoie à la psychologie des personnages; elle guide le regard et l’affect du spectateur.

La qualité de la direction d’acteur est à souligner. Nathalie Baye excelle en donnant vie à un personnage singulier.

DE VRAIS MENSONGES
♥♥(♥)
Réalisation : Pierre SALVADORI
France – 2009 – 105 min
Distribution : Paradiso
Comédie
EA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>