Critique : The Secret Life of Pets

On 24/07/2016 by Nicolas Gilson

Avec à sa barre le réalisateur et les scénaristes de DESPICABLE ME (Moi, moche et méchant), THE SECRET LIFE OF PETS (Comme des bêtes) est une réussite qui ravira petits et grands. Développant un film d’aventure derrière l’idée savoureuse de mettre en scène le quotidien des animaux domestiques une fois leurs maîtres absents, Illumination Entertainment, filiale indépendante d’Universal Studios, signe une comédie savoureuse. Flashy à souhait, l’animation 3D est magiquement mise en musique par Alexandre Desplat qui lui offre une caractère classieux.

The-Secret-Life-of-Pets-Comme-des-bêtes-critique

Heureux de l’amour fusionnel qu’il vit avec sa propriétaire, Max est bien décidé à ne pas se laisser faire lorsqu’elle ramène chez eux un bâtard du nom de Duke. Alors que les deux cabots se querellent, ils disparaissent dans les rue de New-York et sont embarqués vers la fourrière. Afin de s’échapper du fourgon, ils pactisent avec un lapin blanc moins adorable qu’il n’y paraît…

S’ouvrant sur les vocalises de Taylor Swift beuglant « Welcome to New-York », THE SECRET LIFE OF PETS met d’emblée en scène Max qui s’adresse directement aux spectateurs. Se présentant, il résume la réalité, tout à la fois commune et fantasque, de sa vie de terrier. L’humour s’impose au fil d’une caractérisation nourrie de contrastes – entre la « réalité » ressentie par le chien et vécue par son maître. A cette introduction, répond celle d’une série d’autres animaux de compagnie, alors que leurs propriétaires disparaissent.

La force première du scénario est de s’amuser des caractéristiques des animaux – du réflexe pavlovien des chiens à se jeter sur une balle à celui d’un chat face à un faisceau lumineux. Établissant une complicité avec le spectateur, la mise en place s’ouvre bientôt sur quelques enjeux narratifs qui se complexifient habilement. C’est ainsi que Duke fait son entrée avant d’entrainer, malgré lui, Max dans les bas-fonds – et les égouts – de la ville. L’intrigue se compose alors en deux axes, mettant en scène l’évolution de Max et l’opération de recherche dans laquelle se lance Gidget (petit esquimaux américain, follement éprise de Max et fanatique de soap opera – en mode telenovela).

The-Secret-Life-of-Pets-Comme-des-bêtes-Chloé-le-chat-the-cat

S’il semble impossible de ne pas songer au mimétisme mis en scène habilement par les studios Disney dans LES 101 DALMATIENS, les scénaristes ont ici pour idée de nous surprendre tout en proposant un regard gentiment ironique au fil de jeux d’anthropormorphisation intelligents – outre l’imitation de ses héros par Gidget, citons encore l’intégration du besoin viscéral de tout filmer et tout mettre en ligne sans se soucier de la personne que l’on filme…

L’équipe emportée par Chris Renaud, secondé par Yarrow Cheney, offre au film un rythme efficace et des couleurs chaleureuses malgré leur artificialité (selon que l’on aime plus ou moins les effets numériques). La patte de la maison s’impose-t-elle (notamment lors d’une séquence presque onirique où des saucisses semblent se transformer en Minions) que la singularité des personnages enchante.

Le seul bémol tient cependant au caractère ostentatoirement commercial du film au fil de ce que d’aucuns qualifieront de citations renvoyant à la franchise des Minions (dont un court-métrage précède la projection), au prochain opus de la société de production (SING) ou encore, en en soulignant d’ailleurs la gratuité, à TED (succès d’Universal). L’évocation des chorégraphies de Busby Berlekey est bien plus subjuguante, tout comme les compositions d’Alexandre Desplat qui paraissent être autant de variations de « scores » proprement classiques qui traduisent les grands mouvements du film en nous émerveillant.

THE SECRET LIFE OF PETS
Comme des bêtes
♥♥(♥)
Réalisation : Chris Renaud & Yarrow Cheney
USA – 2016 – 90 min
Distribution : Sony Pictures Belgium
AnimationComme des bêtes-affiche-the life of pets-posterThe-Secret-Life-of-Pets-Comme-des-bêtes-critique-Gidget Secret-Lives-of-Pets-Comme-des-bêtes The-Secret-Life-of-Pets-Comme-des-bêtes-snowball-lapin-critique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>