Critique : Médecin de Campagne

On 22/03/2016 by Nicolas Gilson

Réalisateur atypique puisque également médecin généraliste, Thomas Lilti met en scène avec MEDECIN DE CAMPAGNE diverses facettes d’une réalité qu’il connait bien. Après avoir croisé les destinées de deux internes dans HIPPOCRATE (2014), il retrouve un double schéma narratif lui permettant, à travers la rencontre précipitée de deux confrères, de questionner en filigrane le devenir des soins de santé en zones rurales.

Médecin de campagne - françois cluzet

Atteint d’une tumeur inopérable, Jean-Pierre (François Cluzet) passe de la situation de médecin à celle de patient. Refusant de faire un pas de côté, ne voulant pas abandonner les habitants d’un coin de campagne qui appartiennent à son quotidien, il est bientôt seconder malgré lui par Nathalie (Marianne Denicourt), une ancienne infirmière qui vient de terminer son internat en médecine. Se considérant comme irremplaçable, Jean-Pierre voit d’un mauvais oeil cette relève potentielle. Et s’il est nécessaire que Nathalie s’adapte, cela ne sera possible que s’il concède à l’y aider…

D’entrée de jeu Thomas Lilti nous rend complice de Jean-Pierre. Nous apprenons avec lui la situation de son cancer et découvrons le traitement nécessaire alors que son médecin lui conseille de se faire seconder. Une situation paradoxale à laquelle l’homme refuse de faire face. Cette faille le rend-elle plus humain que la routine de son quotidien est esquissée. Comment ne pas se sentir complice d’un homme attentionné, aimé et aimant.

Médecin de campagne - marianne denicourt

L’arrivée de Nathalie nous surprend dès lors autant que lui. S’imposant à lui avec candeur, la réaction de Jean-Pierre, ce refus aveugle de devoir faire face à une maladie dont elle ignore tout, nous la rendra sympathique. Le scénario se tisse alors avec soin sans pour autant nous fondre réellement ni au ressenti de l’un ni à celui de l’autre, Thomas Lilti nous invitant à découvrir à travers son propre regard une réalité plurielle. En condensant deux lignes narratives en une, il dessine une approche globale légèrement distanciée. Palpable, l’écriture est efficace. De révélation en révélation, le scénario se tisse implacablement en passant néanmoins à côté de toute émotion. Car, aussi réaliste soit-il, son caractère romanesque ancre un symbolisme des plus appuyé – aussi louable soit-il.

Conteur, Thomas Lilti n’est pas un faiseur d’images. Dirige-t-il avec acuité ses comédiens, qu’il se contente d’illustrer son propos. Mais aussi impersonnelle et discursive soit son approche qu’elle a le mérite de nous divertir tout en focalisant notre attention sur un propos louable assez inédit dans le cinéma français.

MEDECIN DE CAMPAGNE

Réalisation : Thomas Lilti
France – 2016 – 102 min
Distribution : Athena Films
Comédie dramatiqueMedecin de campagne - affiche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>