Critique : L’Effet Aquatique

On 17/06/2016 by Nicolas Gilson

Ultime réalisation de Solveig Anspach qui fut révélée avec HAUT LES COEURS ! (1999), L’EFFET AQUATIQUE est, sous des atours de comédie amoureuse, une ode à la vie. Retrouvant les personnages (et principaux acteurs) de QUEEN OF MONTREUIL (2011), elle les réunit en décochant une flèche de Cupidon. Fort d’un scénario empli d’humour, elle filme ses personnages avec tendresse et révèle avec, une sensualité troublante, leurs transports amoureux. Du casting à la composition musicale, le sentiment qui s’ancre peu à peu tient du ravissement.

Hypnotisé par Agathe (Florence Loiret Caille), Samir (Samir Guesmi) est décidé à la rencontrer. La chose est a priori facile, elle travaille comme maître-nageuse à la piscine Maurice Thorez. Pour faciliter les choses, Samir prétend ne pas savoir nager. Un petit mensonge qui, révélé, provoquera le départ d’Agathe. Emporté par ses sentiments, Samir décide de la retrouver.

L'EFFET AQUATIQUE

Le film s’ouvre sur un coup de foudre amusé, alors que Samir observe Agathe tandis qu’elle arrête un beauf en tentative de drague. La jeune fille a du tempérament. Elle sait ce qu’elle veut et, surtout, ce qu’elle ne veut pas. À distance, tacite dans ce moment rock’n'roll, Samir se laisse glisser l’information selon laquelle elle travaille à la piscine municipale. Autant dire qu’elle ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd.

Le sublime générique où se mêlent animation et « effets aquatiques » conduit à l’achat d’un maillot de bain (une scène dont le caractère commun – et un peu con – est des plus drôle) avant que la piscine ne devienne le théâtre du premier acte. Solveig Anspach et Jean-Luc Gadet (co-scénariste du film qui collabore également à la réalisation) donnent alors au film sa tonalité humoristique, soulignant le pittoresque de situations ordinaires et épaississant joyeusement les traits caractéristiques des personnages secondaires (interprétés pour notre plus grand plaisir par Olivia Côté, Philippe Rebbot et Estéban). Un humour qui traverse le film, le nourrit, bien au-delà de l’écriture (brillante) à travers la combinaison d’un dynamique de cadrage et de montage au service du texte et des intentions premières.

Mais Solveig Anspach ne met pas en scène une farce, elle nous conte une fable : celle ordinaire, d’un amour ordinaire. Et ça fait du bien. Complices de Samir dans ses aventures aquatiques – la première leçon de natation est exquise – nous devenons les témoins d’un amour naissant avant d’être soudainement confrontés à l’énervement d’Agathe. Aussi légitime soit-il, il nous agace. Comment peut-elle être à ce point aveugle ? Mais a-t-elle seulement un autre choix ? Son parcours devient – inversement – le nôtre et fait écho à la vie. Simplement. Car si Agathe a le pouvoir de dire non – et quel bonheur de voir une femme s’affirmer – peut-elle, sans faillir, tendre au romanesque ?

En sous-texte, Solveig Anspach questionne le champs des amours en nous emportant dans une Islande qu’elle croque avec amusement – en exacerbant notamment l’égalité totale entre les hommes et les femmes dans le partage des fonctions. Le rythme se module au fil du second mouvement narratif et à l’humour, toujours bien présent à travers un Congrès International de maîtres-nageurs dont le ridicule est étonnament réaliste, se noue un questionnement plus profond. La fatalité amoureuse est mise en question, laissant à Agathe une liberté de choix à mesure que Samir doit prouver le fondement de ses sentiments. Mais est-il seulement question de choix ? Agathe doit écouter son coeur, en âme et conscience… Un pas dont la simplicité n’est qu’apparente – à l’image du film qui, derrière son caractère joyeux et amusé, est une très belle leçon de vie.

L’EFFET AQUATIQUE
♥♥(♥)
Réalisation : Solveig Anspach
France / Islande – 2016 – 85 min
Distribution : Athena Films
Comédie amoureuse

Cannes 2016 – Quinzaine des Réalisateurs
BRFF 2016 – Film de clôture

L'EFFET AQUATIQUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>