Critique : Going to Brazil

On 22/03/2017 by Nicolas Gilson

going-to-brazilCauchemardesque, GOING TO BRAZIL est une purge dont on ressort difficilement indemnes tant nos sens sont mis à mal. Malgré quelques punch lines efficaces et un caractère faussement badass, cet navet signé Patrick Mille est d’une totale grossièreté (indépendamment d’une vulgarité assumée). Si les acteurs semblent clairement s’être amusés sur le tournage, le résultat est pour nous une réelle torture. « C’est pas bon. C’est pas bon» annonce Alison Wheeler dès l’ouverture du film. Au moins nous en prévient-elle. Une tanasse.

Je vous avais dit que c’était une tanasse. Eh bien, ça va être une bonne tanasse.

Sortie d’un quotidien caricaturé avec balourdise, Agathe (Alison Wheeler), Lily (Philippine Stindel) et Cloé (Margot Bancilhon) se rendent au Brésil pour le mariage de leur amie Katia (Vanessa Guide) – la pute. Enceinte jusqu’au cou, celle-ci n’est pas là pour les accueillir à leur arrivée – la pute. Entre deux engueulades, les trois comparses ont la malheureuse idée de se rendre dans une soirée de tous les excès où Cloé se fera prendre en levrette par un crétin qui tentera ensuite de violer Lily qui, voulant se dégager, l’envoie valser dans le vide. Pas de change, c’était le futur époux de leur amie – la pute. Optant pour le mensonge, elles s’enlisent dans une aventure rocambolesque en tout point pitoyable.

Si le scénario part en vrille, il s’agit d’un genre en soi qui, mis en scène sans aucun talent, fait ici peine à voir (et à entendre). Mais avant de blamer le réalisateur, il s’agit de pointer un énorme souci de production tant l’amateurisme du produit saute aux yeux. Incapable de diriger ses acteurs autant que lui-même, Patrick Mille compose avec un surjeu irritant qui nous met à une telle distance que nous sommes spectateurs d’une farce qui vire rapidement au supplice dès lors que de la photographie (la quoi?) au mixage sonore aucun élément n’en sauve un autre. Grotesque et franchement pénible jusqu’à proposer la pire scène de play-back de l’histoire du cinéma français.

GOING TO BRAZIL

Réalisation : Patrick Mille
France – 2017 – 94 min
Distribution : Distri7
Comédie lourdingue

Going to Brazil affiche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>