Critique : Aurore

On 24/04/2017 by Nicolas Gilson

Portrait sensible d’une femme qui, à l’heure de la ménopause, doit apprendre à s’affirmer, AURORE est délicatement lumineux. Emporté par l’interprétation d’Agnès Jaoui, le film de Blandine Lenoir séduit par la simplicité de son approche, sa narrativité assumée et une tonalité aigre-douce où se rencontrent la nostalgie d’un temps révolu et une pointe d’onirisme.

aurore_blandine_lenoir

Serveuse célibataire depuis qu’elle est séparée du père des ses filles (il lui a référé une femme plus jeune), Aurore apprend qu’elle va être grand-mère. Grand-mère ! Un choc, une gifle : le retour du temps qu’elle n’a pas vu passer et qui se rappelle à elle à coups de bouffées de chaleur… C’est dans ce contexte qu’elle retrouve par hasard son amour de jeunesse et les papillons qui vont avec.

Co-écrit avec Jean-Luc Gaget, le scénario est d’une belle justesse tout en trouvant dans la comédie un exutoire à la fois fantasque et nécessaire qui permet d’affronter des thématiques essentielles – à l’instar de la ménopause, de la solitude d’une maison abandonnée par les enfants qui l’animèrent, de la problématique de trouver du travail à 50 ans ou, simplement, du besoin de se sentir vivre – et de les rendre vivifiantes. Les caractérisations des personnages sont pleines de saveurs tandis que les choix de casting sont de plus judicieux. La filiation entre Agnès Jaoui et Lou Roy-Lecollinet ne fait aucun doute tant la réalisatrice parvient à capter quelque chose de magnétique dans la mise en scène de leur relation – une sensation qui se retrouve au sein de chaque interaction.

L’écriture transparaît-elle que ce n’est en rien déplaisant, conférant au film un statut de fable merveilleuse.

AURORE
♥(♥)
Réalisation : Blandine Lenoir
France – 2017 – 90 min
Distribution : Athena Films
Comédie dramatique

Aurore-affiche

Agnes-jaoui-auroreAURORE-Agnès-Jaoui

Aurore est séparée, elle vient de perdre son emploi et apprend qu’elle va être grand-mère. La société la pousse doucement vers la sortie, mais quand Aurore retrouve par hasard son amour de jeunesse, elle entre en résistance, refusant la casse à laquelle elle semble être destinée. Et si c’était maintenant qu’une nouvelle vie pouvait commencer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>