Cold Souls (Ames en Stock)

On 01/06/2010 by Nicolas Gilson

Le premier long-métrage de Sophie Barthes est une pure réussite : non seulement elle témoigne d’une écriture intelligente et originale mais elle parvient à mettre en place un réel langage cinématographique. La singularité de son travail va de pair avec une réelle complicité, revendiquée, avec le directeur de la photographie, Andrij Parekh. Une complétude exaltante !

C’est de prime abord au travers de l’écriture que la jeune réalisatrice établit un univers propre à la fois surréaliste et sensible. La finesse de la caractérisation des personnages va de pair avec la création d’une atmosphère spécifique, moteurs d’une intrigue à la fois loufoque et réflexive. Malgré un léger hiatus dans la construction – au sein de laquelle la prédominance du protagniste Paul Giamatti par rapport au personnage second est quelque peu regrettable – le scénario est admirablement ficelé. L’humour décalé côtoie une vive exacerbation pathétique. La réalisatrice parvient à fondre le spectateur au ressenti des ses protagonistes tout en lui permettant une délectable échappatoire. Au-delà une riche hypothèse de confrontation culturelle est pleine de sens. L’habile direction d’acteur et la justesse des choix esthétiques sont remarquables.

COLD SOULS
AMES EN STOCK
***(*)
Réalisation : Sophie BARTHES
USA/France – 2008 – 101 min
Distribution : Imagine
Comédie fantastique

Trackbacks & Pings

  • Cinem(m)a : 02/06/2010 | Cinem(m)a :

    [...] les sorties cinéma de cette semaine et les critiques de Nicolas Gilson : Que Justice soit faite, Ames en Stock, La Cantante de Tango, Sex and the City 2, La Stratégie du Choc. L’émission se termine par [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>