César, ô César

On 27/01/2012 by Nicolas Gilson

Les nominations aux César 2012 ont été dévoilées ce vendredi et si l’on peut se réjouir d’y retrouver des titres comme PATER, L’APOLLONIDE, LA GUERRE EST DECLAREE, THE ARTIST ou encore LE HAVRE, c’est avec stupéfaction, mais sans étonnement, que l’on y découvre POLISSE et INTOUCHABLES.

CESAR EN DEMI TEINTE

Film événement à Cannes qui après coup a eu l’effet d’un ballon de baudruche dégonflé (tout en rencontrant le public), POLISSE de Maïwenn est l’un des favoris, décrochant quantités de nominations (13) grâce notamment à son casting – Maïwenn n’étant heureusement pas nommée comme meilleure actrice ! Mais il est douloureux de voir POLISSE en lice dans les catégories meilleur montage, meilleur scénario, meilleure réalisatrice et meilleur film. Le ressenti est le même devant la longue liste de nominations que totalise INTOUCHABLES. Si l’avenir du cinéma français est dans l’absence de regard et de singularité du duo formé par Olivier Nakache et Eric Toledano, nous pouvons l’enterrer de suite.

Alors heureusement, découvrir les noms d’Alain Cavalier (PATER), de Valérie Dozelli (LA GUERRE EST DECLAREE), d’Aki Kaurismaki (LE HAVRE), de Pierre Schoeller (L’EXERCICE DE L’ETAT) ou encore de Michel Hazanavicius (THE ARTIST) comme meilleur réalisateur réchauffe le cœur. Un cœur cependant attristé de l’absence de Christophe Honoré (LES BIEN-AIMES devant se contenter de la nomination d’Alex Beaupain pour la meilleure musique originale) ou de Bertrand Bonello (dont le film L’APOLLONIDE, SOUVENIRS DE LA MAISON CLOSE est nommé dans les catégories techniques – qu’il mérite amplement – et pour les interprétations magistrales de 3 des actrices).

THE ARTIST totalise autant de nominations qu’aux Oscars et talonne la coproduction belge L’EXERCICE DE L’ETAT qui est nommée 11 fois. Avec 6 nominations (meilleur film, meilleure réalisatrice, meilleur scénario, meilleure actrice, meilleur montage et meilleur son) LA GUERRE EST DECLAREE de Valérie Donzelli tire son épingle du jeu.

L’espoir de voir le cinéma français nous offrir un regard sur le monde est encore vif avec les nominations comme meilleur premier film de 17 FILLES de Delphine et Muriel Coulin et d’ANGELE ET TONY d’Alix Delaporte… moins avec celle de LA DELICATESSE de David et Stéphane Foenkinos.

La liste complète des nominations : Cliquez ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>