Cannes : Draquila – L’Italie qui Tremble

On 16/05/2010 by Nicolas Gilson


Sabina Guzzanti signe un terrible documentaire qui, bien que tenant plus du reportage, s’impose comme incontournable. Celle qui critique Berlusconi depuis des années, pastichant ses apparitions publiques et ses discours, démonte le curieux mécanisme qui se cache derrière la gestion de la catastrophe ayant touche les Abruzzes, le tremblement de terre du 06 avril 2009. Derrière celle-ci ce sont les ficelles des abus de la politique du Cavalieri qui ne cessent de se révéler. Des abus connus de tous mais difficilement combattables en Italie. Voire peu combattus. La réalisatrice se pose alors la question du succès de Berlusconi auprès de la population italienne qui ne cesse de le plébisciter. Lui que la presse internationale présente souvent comme un bouffon, lui qui ressemble à un étrange dictateur élu démocratiquement.

La prime approche voulue par Sabina Guzzanti est pleine de sarcasme et d’ironie : DRAQUILA ne peut que faire sourire. Mais le rire est une arme forte qui fait place à la désolation avant de choquer le spectateur. Comment réagir face à la radicalité des actions de Berlusconi et de « ses hommes » ? Lorsque la réalisatrice montre l’efficacité de la propagande de l’homme politique l’échine ne peut que se glacer. Certes rien ne semble vraiment neuf, chaque élément évoqué nous est déjà parvenu mais leur addition et surtout l’absence de réaction massive en Italie contre cela est à la fois aberrante et affligeante. Le silence des médias italiens est scandaleuse. Le film ne peut dès lors que glacer le sang. Qu’importe que sa construction manque de justesse.

DRAQUILA – L’ITALIA CHE TREMA
DRAQUILA – L’ITALIE QUI TREMBLE
**/***
Réalisation : Sabina GUZZANTI
Italie – 2010 – 90 min
Distribution : /
Documentaire
Cannes 2010 – Sélection Officielle – Hors Compétition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>