Cannes 2019 : Le Jury de la Semaine est Connu

On 09/04/2019 by Nicolas Gilson

Le Jury de la 58ème Semaine de la Critique a été dévoilé, il sera placé sous la présidence du cinéaste colombien Ciro Guerra qui sera, comme de coutume, accompagné de 4 jurés : l’actrice européenne Amira Casar, la productrice Arianne Slot, la journaliste belge-congolaise Djia Mambu et le réalisateur, repéré à la Semaine de la Critique, Jonas Carpignano.

Ciro Guerra

Colombie

En 8 films (4 court-métrages et 4 longs), Ciro Guerra nourrit une œuvre très personnelle, une nouvelle vision de la Colombie, témoin d’une génération dont la volonté affirmée est de se réapproprier ses espaces. Après un premier film en noir et blanc, LA SOMBRA DE BOGOTA (L’Ombre de Bogota) où la texture onirique de son cinéma marque immédiatement, Ciro Guerra est sélectionné au Certain Regard du Festival de Cannes en 2009 avec son deuxième long-métrage LOS VIAJES DEL VIENTO (Les Voyages du vent) : « Un voyage vers le commencement, vers l’esprit, vers notre âme ». Son troisième long-métrage, EL ABRAZO DE LA SERPIENTE, (L’Étreinte du serpent) est une expérience sensuelle où le cinéaste tisse un dialogue entre différentes cultures. Le film remporte le Art Cinéma Award à la Quinzaine des Réalisateurs en 2015 avant d’être le premier film colombien à être nommé pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère. PAJAROS DE VERANO (Les Oiseaux de passage), récit cosmique sur la naissance des cartels de la drogue dans le désert de la Guajira sera présenté en Ouverture la Quinzaine des Réalisateurs 2018. Ciro Guerra est actuellement en post-production de son cinquième long-métrage adapté du roman de J.M Coetzee, WAITING FOR THE BARBARIANS avec Johnny Depp, Mark Rylance et Robert Pattinson.

Ciro Guerra - sur le tournage de Pajaros de Verano

Ciro Guerra – sur le tournage de Pajaros de Verano

Amira Casar

France, Royaume-Uni

Actrice européenne pluridisciplinaire et polyglotte ayant grandi entre la France et l’Angleterre, formée au conservatoire National d’art dramatique de Paris, Amira Casar joue aussi bien au théâtre qu’au cinéma, à la radio qu’à la télévision. Elle a été en compétition au Festival de Cannes 7 fois et était présente à la Semaine de la Critique en 2002 avec FILLES PERDUES, CHEVEUX GRAS de Claude Duty. Elle a joué dans plus de soixante films de cinéastes avant-gardistes tels que Catherine Breillat, Sophie Calle, Werner Schroeter, Bertrand Bonnello, Julian Schnabel, Carlos Saura, Tony Gatlif, Arnaud des Pallières, Rebecca Zlotowski… En 2017, elle joue dans CALL ME BY YOUR NAME de Luca Guadagnino, Oscar du meilleur scénario.

Marianne Slot

France, Danemark

Marianne Slot a créé sa société Slot Machine à Paris en 1993, convaincue qu’il n’y avait que depuis la France qu’elle pourrait avoir les moyens de produire un cinéma d’auteur international exigeant. Depuis plus de 25 ans, sa filmographie confirme sa vision éclairée : Lucrecia Martel, Bent Hamer, Malgoska Szumowska, Paz Encina, Lisandro Alonso, Emma Dante, Marian Crisan, Juliette Garcias, Yeşim Ustaoğlu, Sergei Loznitsa, Naomi Kawase et Benedikt Erlingsson dont le long-métrage WOMAN AT WAR était en compétition à la Semaine de la Critique en 2018. Elle a aussi co-produit tous les films de Lars von Trier depuis BREAKING THE WAVES(1995) jusqu’à THE HOUSE THAT JACK BUILT (2018). Son expertise du cinéma d’auteur international lui a valu d’être nommée présidente de la commission d’aide aux Cinémas du Monde du CNC, fonction qu’elle a occupée de 2013 à 2015.

Djia Mambu

Belgique, République Démocratique du Congo

Djia Mambu est journaliste et critique de cinéma belgo-congolaise. Membre de la Fédération Africaine des Critiques de Cinéma (FACC), elle est en charge du Département Afrique de la Fédération internationale de la Presse Cinématographique (FIPRESCI). Auteure de l’ouvrage « Peau Noire, Médias Blancs », elle a publié « Des étoiles jaunes sur fond bleu » in « Créer en post-colonie 2010-2015 : Voix et dissidences belgo-congolaises », sur l’ascension des comédiens et comédiennes congolais.es de la diaspora. En 2018, elle a fondé les Journées VisuElles, un festival de films à Ottawa dédié aux femmes au cinéma.

Jonas Carpignano

Italie, États-Unis

Jonas Carpignano est un réalisateur italo-américain vivant dans le sud de l’Italie. Après avoir travaillé des années dans l’industrie du cinéma, il commence à faire ses propres court-métrages dont un, A CIAMBRA, remporte en 2014 le Prix Découverte à la Semaine de la Critique. Un an plus tard, il revient à la Semaine de la Critique avec le long-métrage MEDITERRANEA. Jonas participe à Next Step organisé par la Semaine de la Critique où il travaille sur son deuxième long-métrage, A CIAMBRA dont Martin Scorcese est le producteur exécutif et qui sera projeté pour la première fois lors de la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes 2017 (remportant le Label Europa Cinemas du Meilleur film européen).

Semaine de la critique 2019 - poster

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>