Cannes 2016 : Naomi Kawase, l’autre Présidente

On 15/03/2016 by Nicolas Gilson

Figure incontournable du Festival de Cannes, la réalisatrice japonaise Naomi Kawase présidera le Jury de la Cinéfondation et des Court-métrages lors de la 69 ème édition de la manifestation. Accompagnée de jurés dont les noms seront dévoilés ultérieurement, elle célébrera l’avenir du cinéma avec le Prix de la Cinéfondation pour lequel concourent chaque année depuis 1998 une vingtaine de films réalisés par des étudiants dans le cadre de leurs études. Elle décernera également la Palme d’Or du meilleur court-métrage.

Naomi Kawase

Les films enrichissent la vie, leurs univers ouvrent des perspectives. Voilà un peu plus de 100 ans que le cinéma existe et son potentiel ne cesse de grandir. C’est un média exceptionnel pour incarner la diversité culturelle du monde et chaque histoire est une vie parallèle qui enchante le public. Les courts métrages sont des exercices particulièrement difficiles car comment transmettre une histoire en si peu de temps ? Parallèlement, ils offrent une myriade de possibilités inédites. Parmi les films d’étudiants que nous verrons, il y aura la découverte de pépites, et c’est ce qui me rend impatiente de prendre part à ce jury. Cela va être une belle aventure. - Naomi Kawase, en réaction à cette annonce

Naomi Kawase sera en 1997 la plus jeune lauréate de la Caméra d’Or qu’elle la décrochera pour SUZAKU (Meo No Suzaku). Alors révélée par la Quinzaine des Réalisateurs, elle aura bientôt les honneurs de la Sélection Officielle et défendra en Compétition SHARA (Sharaojyu) en 2003, THE MOUNTING FOREST (Mogari no Mori) en 2007 (Grand Prix), HANEZU (Hanezu no tsuki) en 2011 et STILL THE WATER (Futatsume no mado) en 2014. Avant de se tourner vers la fiction, la jeune photographe diplômée de l’école d’Osaka réalise plusieurs documentaires. Un genre qu’elle n’abandonnera pas, puisqu’elle oscille entre les genres et les formats. A travers ses films, elle questionne les thèmes autobiographiques qui lui sont chers : liens familiaux, rapport à la temporalité et à la perte, célébration de la nature, en particulier dans sa région natale de Nara, au centre du Japon.

Réalisatrice prolifique, Naomi Kawase fondera en 2010 le Festival International du Film de Nara, dédié à la promotion de la jeune création cinématographique. En 2013, elle sera membre du Jury Officiel sous la présidence de Steven Spielberg avant d’ouvrir la section Un Certain Regard avec LES DELICES DE TOKYO (An) l’an dernier.

De ses racines nippones, Naomi Kawase (Caméra d’or 1997) a tiré son extrême délicatesse, sa courtoisie raffinée, une élégance morale. Son talent pointilliste a su diffuser une intelligence du cinéma, un art subtil fait de mystérieuse poésie et d’une grâce de la simplicité au travers des grandes émotions de la vie et des petits gestes du quotidien. Elle rejoint cette année les grands présidents du Jury de la Cinéfondation et des Courts, les Martin Scorsese, Abbas Kiarostami, Jane Campion, Hou Hsiao Hsien, John Boorman ou les Dardenne… – Gilles Jacob, Président de la Cinéfondation

La 69ème édition du Festival International du Film de Cannes aura lieu du 11 au 22/05/2016.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>