Cannes 2016 : Le palmarès

On 22/05/2016 by Nicolas Gilson

Proposant le meilleur comme le pire, cette 69 ème édition du Festival de Cannes a su « rester verticale », tout à la fois fidèle à un ancrage cinéphile fort et à une starification contrastante jusqu’à provoquer conjointement les huées et l’excitation tant des journalistes que des spectateurs lambdas (ou presque). 21 films concourraient cette année pour la Palme d’Or. Le Jury emporté par George Miller divisera lui aussi en récompensant de son Grand prix Xavier Dolan pour JUSTE LA FIN DU MONDE (lui donnant l’occasion de lire son discours) et en offrant une nouvelle Palme d’Or à Ken Loach pour son vindicatif I, DANIEL BLAKE. Une certitude, nous n’avons pas vu les mêmes films.

Le premier prix du Palmarès officiel était connu d’avance dans la mesure où il s’agissait de la Palme d’or d’honneur remise à Jean-Pierre Léaud. « Sans vous je me serais senti tellement seul », lui dira Arnaud Desplechin. La seule phrase éclairante de la part d’un membre du jury on ne peut pas plus langue de bois qui sera bientôt hué par les journalistes. Rapidement nous saurons que LE CLIENT d’Asghar Farhadi ne sera pas consacré puisque son comédien principal Shahab Hosseini remporte le prix d’interprétation masculine. Le cinéaste iranien recevra néanmoins le prix, tout à fait mérité, du meilleur scenario. Ce sera là le seul élément positif du Palmarès de la compétition.

Le prix d’interpretation féminine s’envole aux Philippines honorant Jaclyn Jose pour son rôle de mere courage dealeuse dans les rues de Manilles dans MA’ROSA de Brillante Mendoza. Malgré ses longueurs manifestes, AMERICAN HONEY aura su séduire le Jury qui lui décerne « son » prix – le troisième de la réalisatrice britannique qui risque dès lors de ne pas remonter un film qui en a cruellement besoin. Étonnant eux-æquo que celui de la mise en scène qui récompense deux films aux factures diamétralement opposées : Cristian Mungiu pour BACALAUREAT et Olivier Assayas pour PERSONAL SHOPPER.

Un Palmarès qui fâche, oubliant l’envoûtant RESTER VERTICAL d’Alain Guiraudie, le fantasque MA LOUTE de Bruno Dumont, le lumineux SIERANEVADA de Criti Puiu, l’étonnant TONI ERDMANN de Maren Ade ou encore le saisissant ELLE de Paul Verhoeven. Derrière ses lunettes épaisses, George Miller n’aura été charmé par Marion Cotillard que dans l’hystérique JUSTE LA FIN DU MONDE sans reconnaître sa grâce dans MAL DE PIERRES de Nicole Garcia… Nous nous réjouirons de l’absence de ce Palmarès de THE LAST FACE de Sean Penn tout comme de l’éprouvant THE NEON DEMON de Nicolas Winding Refn.

Remise à Houdan Benyamina pour DIVINES par un jury emporté par Catherine Corsini, la Caméra d’Or nous aura donné droit, juste avant cette mascarade, à l’un des plus beaux discours qui soit, appelant notamment à ce qu’il y aie plus de femmes dans les comités de sélection, marquant à jamais l’histoire de la Cérémonie avec notamment une phrase choc : Waintrop, t’as du clito !

Espérons que pour sa 70 ème édition le Festival songe enfin à nourrir son Jury Officiel de personnalité autres que des réalisateurs et des acteurs, comme c’était le cas auparavant. A quoi bon proposer une sélection diversifiée à un regard qui ne l’est guère ?

Palmarès complet :

  • Palme d’or : I, DANIEL BLAKE, Ken Loach
  • Grand Prix : JUSTE LA FIN DU MONDE, Xavier Dolan
  • Prix du Jury : AMERICAN HONEY, Andrea Arnold
  • Prix de la mise en scène : Ex-aequo Cristian Mungiu pour BACALAUREAT et Olivier Assayas pour PERSONAL SHOPPER
  • Prix du Scénario : Asghar Farhadi pour LE CLIENT
  • Prix d’interpretation féminine : Jaclyn Jose dans MA’ROSA de Brillante Mendoza
  • Prix d’interpratation masculine : Shahab Hosseini pour LE CLIENT d’Asghar Farhadi
  • Palme d’or d’honneur : Jean-Pierre Léaud
  • Camera d’Or : DIVINES, Houdan Benyamina (France/Maroc)
  • Palme d’Or Court-métrage : TIMECODE, Juanjo Gimenez (Espagne)
  • Mention Spéciale CM : LA JEUNE FILLE QUI DANSAIT AVEC LE DIABLE de João Paulo Miranda Maria (Brésil)

Cannes_2016_Banniere_horizontale_jaune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>