Black Movie : Succès public et Palmarès

On 26/01/2014 by Nicolas Gilson

Les impressions ne sont donc pas trompeuses. En découvrant le Black Movie le sentiment de l’effervescence du public (ou plutôt des publics) s’imposait. Outre les enfants, petits et grands, venus savourer les séances du Petit Black Movie et emplissant les couloirs du Théâtre Grütli, nous avions été saisi par la foule faisant la file afin de pénétrer dans les salles de projection dont la jauge ne pouvait contenter tout le monde. Alors que l’événement se clôt, les chiffres tombent : plus de 28.000 spectateurs (contre 23.000 en 2013) se sont pressés afin de découvrir les 125 films indépendants proposés et de rencontrer les 27 réalisateurs présents.

Le festival cristallise son rôle de passeur nécessaire des productions moins visibles du monde entier.

Bien que non compétitif au sens strict du terme, le festival soumet une sélection de films à un jury de critiques internationaux. Des dix films composant une section à part entière cette année, les membres de ce jury ont plébiscité MILLE SOLEILS de Mati Diop car « Tout en faisant le choix de la brièveté, la cinéaste aborde en profondeur des thèmes riches et complexes : le sort de l’Afrique contemporaine, le rêve brisé d’un artiste et un dialogue poétique avec un classique africain du septième art.» Ils ont « particulièrement apprécié son approche sensuelle, inventive et intime des rapports entre le cinéma et la réalité. »

Mille Soleils

Le public a pour sa part choisi de consacrer WHITE SHADOW, le premier film de Noaz Deshe qui avait été sélectionné par Amat Escalante dans la cadre de la carte blanche proposée par les programmatrice à cinq réalisateurs. Selon le réalisateur de HELI : « Un film urgent. Du cinéma pur. Comme un esprit à vif qui jouait à la fois dans mon cerveau et devant mes yeux et qui ne s’échapperait qu’au prix d’un combat. Je souhaite vraiment que tout le monde puisse recevoir le travail de Noaz Deshe. C’est son premier film, mais on va certainement en entendre encore parler dans le futur. »

Cette année encore le Black Movie offrait la possibilité à une dizaine d’adolescent d’intégrer un « Jury Jeune ». Outre la découverte d’une dizaine de films sélectionnés parmi l’ensemble de la programmation sur base d’une diversité de thématiques, de genres et d’origines, ces jeunes recevait une formation à l’approche critique des oeuvres et ont notamment rencontré Maria Watzlawick, l’une des programmatrice, qui a pu leur conter l’envers du décor du festival et ses spécificités. La multitudes des demandes de participation à ce jury, preuve d’un réel engouement, a conduit les organisateurs à créer un blog donnant la paroles à ceux qu’i n’ont pu en faire partie.

Le choix de ce jury s’est porté sur ATALAKU de Dieudo Hamadi, une chronique acérée d’une élection en République du Congo. Présent lors de la soirée de clôture, le cinéaste s’est dit « touché de faire résonner quelque chose chez des jeunes issus d’une réalité aux antipodes de la sienne ».

Petit Black Movie 2014

Evénement au coeur du festival, le Petit Black Movie, dont la programmation est dirigée par Victor Teta et qui propose en amont des festivités quelques 21 séances scolaires, était cette année doté de deux prix consacrant le cinéma d’animation et les pépites qui compose ses grilles à découvrir dès 4 ans. Ainsi le jury du Prix du Petit Black Movie a choisi de récompenser SNOWFLAKE de la russe Natalia Chernysheva tandis que les enfants composant le « jury de petits » (de 7 à 9 ans) ont plébiscité le film sud-africain LOOT de Greg Rom. Notons encore le Petit Black Movie s’est, cette année, tourné vers les adultes – qui pourtant peuplent de plus en plus ses séances matinales – en leur proposant une sélection de court-métrages d’animation rien que pour eux. Epinglons parmi celle-ci un clip japonais complètement barré, KETSUJIRU JUKE de Sawako Kabuki, et le sublime A WOLF IN THE TREE, une version queer délicate et sensationnelle du Petit Chaperon rouge par le chinois Jiaxing Lin.

Snowflake from Natalia Chernysheva on Vimeo.

Le rendez-vous est dors et déjà pris du 16 au 25/01/2015 !

1247©MiguelBueno

1766©MiguelBueno

1951©MiguelBueno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>