Berlinale is Still Famous

On 10/02/2014 by Nicolas Gilson

En ouvrant sur le film de Wes Anderson et en programmant ensuite les films de Davod O’Russell, Georges Clooney et Lars Von Trier, la Berlinale a suscité l’intérêt et l’excitation tant de la presse que du public. Le tapis rouge de l’événement a été foulé par un florilège de personnalités du septième art dont certaines, à l’instar du réalisateur de NYMPHOMANIAC et de l’acteur Shia LeBeouf, se sont faites remarquer. L’objectif de cette 64 ème édition était-il de replacer le festival comme incontournable qu’il est indéniablement atteint.

1013510_10152233881358281_967103683_n

Jeudi THE GRAND BUDAPEST HOTEL a assuré une splendide ouverture. Le film combinait le merveilleux de l’univers du réalisateur à un casting de prestige dont la majorité des acteurs a fait le déplacement à Berlin à l’instar de Tilda Swinton, Bill Murray, Ralph Fiennes et Léa Seydoux. En marge de cette distribution moult personnalités étaient présentes à l’instar des membres du jury – ou de nombreuses figures allemandes qui excitent la curiosité d’un public qui se presse en masse devant le Palais de la Berlinale.

En marge de cette première mondiale d’autres projections prenaient déjà place à l’instar du premier film de science-fiction jamais réalisé au Vietnam, NUOC 2030 de Nguyen Vo Nghiem Minh.

Le lendemain c’est le Friedrichstadt-Palast qui accueillait l’équipe d’AMERICAN HUSTLE et autant dire que la venue de David O’Russell, Christian Bale et Bradley Cooper n’est pas passée inaperçue. Parallèlement Rachid Bouchareb qui présentait en compétition officielle son film à l’allure très américaine TWO MEN IN TOWN était notamment accompagné de l’acteur Forest Whitaker.

American Hustle

Samedi l’excitation régnait en maître au sein de la Berlinale où Georges Clooney était très attendu pour la présentation de THE MONUMENTS MEN. L’accès à la conférence de presse s’est d’ailleurs transformé en un vrai terrain de bataille tandis qu’un nombre impressionnant de fans espérait l’apercevoir – lui ou son casting. L’autre film sous les feux des projecteurs était allemand, bien qu’indigeste le casting de celui-ci semble trouver un public curieux de découvrir les 170 minutes du pourtant détestable DIE GELIEBEBTEN SCHWESTERN que signe Dominik Graf.

Enfin le week-end s’est ponctué par la présentation de la version longue du premier volume de NYMPHOMANIAC. Si Charlotte Gainsbourg n’a pas fait le déplacement, le réalisateur (portant en journée un t-shirt avec en impression les palmes cannoises et l’inscription « Personna Non Grata – Sélection Officielle »)  était entouré d’Uma Thurman, Stellan Skarsgard, Christian Slater ou encore la jeune Stacy Martin. Shia LeBeouf était lui aussi présent. Il a profité de cette sortie publique pour quitter la conférence de presse à laquelle le réalisateur n’assistait pas et pour mettre en scène sur le tapis rouge ses tweets répétitifs : « I am not famous anymore ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>