Berlinale 2018 – Wes Anderson En Impose #01

On 15/02/2018 by Nicolas Gilson

Au premier jour de cette 68ème Berlinale, c’est plein d’entrain que nous avons vogué à la découverte de ISLE OF DOGS de Wes Anderson. Sans doute aurions-nous préféré ne pas avoir trop d’attente et ne pas songer au fabuleux FANTASTIC MR. FOX tant notre première idée fut de comparer deux titres qui, comme toujours chez le réalisateur américain, n’ont en commun qu’une magie diffuse qui, à coup sûr, ne nous habitera qu’ensuite, peu à peu, au gré que s’installera la chaleur d’une nostalgie qui nous conduira à revoir un film dont les tiroirs paraissent aussi nombreux que foisonnant. Signant son deuxième film d’animation (nous espérons déjà le suivant), Wes Anderson met en scène un récit teinté d’initiation qui prend place dans une dictature dont l’apparente manipulation des masses fait d’autant plus froid dans le dos qu’elle semble universelle. Un film qui a du chien.

Si le récit se dessine comme celui, assez simpliste, d’Atari Kobayashi, un gamin qui est décidé à retrouver son meilleur ami (un chien banni à titre d’exemple sur une île aux ordures) et qui semble pour cela témoigner d’une imagination et d’une virtuosité technique pittoresque, le scénario s’étoffe rapidement de quelques couches tant il se complexifie de séquence en séquence sans pour autant jamais perdre la naïveté première, moteur du héros qui devra réanimer la magie du personnage principal que l’on rencontre bientôt : Chief. Forcés à l’errance, isolés sur une île dont ils ne peuvent s’échapper, les chiens sont tous devenus des hors-la-loi et tentent de survivre comme ils peuvent… Et tandis que Chief se pense comme l’incarnation du libre arbitre, il prend malgré lui sous son aile le jeune Atari au rythme d’une aventure dont les enjeux se révèlent multiples.

Mis en scène avec panache, le film témoigne d’un souci minutieux du détail et répond en tout point à la dynamique esthétique ancrée par Wes Anderson au fil de sa filmographie (de la symétrie du cadrage à la composition musicale signée Alexandre Desplat).

Isle of Dogs © 2018 Twentieth Century Fox

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>