Aujourd’hui

On 11/02/2012 by Nicolas Gilson

Un intertitre préalable et une voix-over introductive mettent en place une notion clé, celle du conte et du récit : AUJOURD’HUI est ainsi une histoire, celle à la fois de Satché – à qui il reste 24h à vivre – et celle de la vie. La vie qui entoure le protagoniste, la vie qui prend place en Afrique, la vie en général. Un conte n’est-il pas universel ?

Pourtant il est au préalable, d’emblée, question de codes et de rites. La prémisse d’AUJOURD’HUI y prend source : un jeune homme s’éveille et il a rendez-vous avec la mort, cela lui est annoncé alors que ses proches inscrivent leurs gestes dans le rituels. Satché est guidé avant d’être confronté à la mise à nu verbale de qui il est pour ses proches. La légèreté et la dureté ne font qu’un, il s’agit d’être franc. Ensuite la mort se fête, joyeusement, dans la communion et alors Satché peut vivre son dernier jour…

Si la richesse du message véhiculé par AUJOURD’HUI est indéniable, la construction du film est épuisante. Elle est sans cesse changeante, hybride voire éclatée tout en revenant à la ligne de départ, la mort annoncée. Faut-il dès lors avoir peur lorsqu’un protagoniste souhaite à Satché que « la journée soit longue » ?

A la lenteur de certaines séquences répondent des moments de pure explosion qui nous confrontent à une réalité autre que celle de la prime narration mais qui lui servent tout de même de cadre. Les rues-dépotoirs, les enfants soldats, la rivalité… nombreux sont les sujets abordés, comme si en un jour les sentiments et les effrois communs à toutes les sociétés devaient prendre place.

Malgré un accent anglophone peu logique, Saül Williams est admirable dans le rôle de Satché. Ce qui rend d’autant plus dommage le fait que le caractère construit du film – artificiel jusqu’à paraître ponctuellement chorégraphié – se ressent sans nous emporter.

AUJOURD’HUI
TEY

Réalisation : Alain GOMIS
France / Sénégal – 2012 – 86 min
Drame
Berlinale 2012 – Sélection Officielle en Compétition

FIFF 2012 – Compétition Long Métrage

Mise en ligne initiale le 11/02/2012

Trackbacks & Pings