Alan Parker à l’honneur à Bruxelles

On 21/03/2014 by Nicolas Gilson

Le cinéaste anglais Alan Parker sera l’invité d’honneur du 12 ème Brussels Film Festival qui se déroulera du 6 au 14/06/2014 à Flagey et à la Cinematek. Pour l’heure aucune information ne filtre quant à la programmation (toujours en cours) mais le festival, qui adopte un nouveau visuel, semble se reconcentrer dans sa communication sur son caractère européen.

Brussels film festival - logo

Alan Parker à Bruxelles

Après Bertrand Tavernier l’an dernier et Peter Greenaway en 2010, le Brussels Film Festival accueillera cette année Alan Parker ! A la fois scénariste, réalisateur, producteur et compositeur, le cinéaste anglais donnera une leçon de cinéma à Flagey et une Master Class à la Cinematek où l’intégralité de sa filmographie – soit 14 long-métrages – sera programmée. Il présentera en outre sa réalisation de 1990 THE COMMITENTS aujourd’hui presque introuvable.

Alan Parker (Londres, 1944) tourne son premier long métrage, BUGSY MALONE en 1976 – une parodie des films de gangsters interprétée par des enfants parmi lesquels Jodie Foster. Le film est présenté en compétition officielle au Festival de Cannes. En 1978 il réalise MIDNIGHT EXPRESS qui est à nouveau en compétition à Cannes et reçoit ensuite 2 Oscars et 4 Golden Globes.

Son troisième long-métrage deviendra culte. Avec FAME, il s’attaque à la comédie musicale et décroche 2 Oscars. Le cinéaste rend ensuite hommage au groupe Pink Floyd en 1982 avec PINK FLOYD THE WALL. Il enchaîne la même année avec SHOOT THE MOON à l’affiche duquel on retrouve Diane Keaton.

Birdy - Alan Parker

Deux ans plus tard, il offre à Nicolas Cage l’un de ses plus beau rôle dans le sublime BIRDY couronné du Grand Prix du Festival de Cannes en 1985. En 1986, Alan Parker dirige Mickey Rourke et Robert De Niro dans ANGEL HEART. Il s’intéresse ensuite au Ku Klux Klan avec le thriller MISSISSIPPI BURNING qui vaudra à Gene Hackman l’Ours d’Argent du meilleur acteur à la Berlinale en 1989. Il enchaîne avec COME SEE THE PARADISE qui lui vaut une nouvelle sélection en compétition à Cannes.

Il retourne vers la comédie musicale en 1990 avec THE COMMITMENTS. Il réunit quatre ans plus tard Anthony Hopkins, Bridget Fonda et Matthew Broderick dans THE ROAD TO WELLVILLE avant de diriger Madonna dans EVITA en 1998 qui décrochera l’Oscar de la meilleure chanson et vaudra le Golden Globe de la meilleure interprétation à la diva de la pop. En 2000, Alan Parker dirige Robert Carlyle et Emily Watson en terres irlandaises dans ANGELA’S ASHES avant de retrouver les honneur de la sélection berlinoise en 2003 avec THE LIFE OF DAVID GALE à l’affiche duquel on retrouve Kevin Spacey, Kate Winslet et Laura Linney – il est à noter que la musique du film est composée par les fils du réalisateur tandis que Nicolas Cage en est le producteur.

Le festival fait-il (à nouveau) peau neuve ?

Réapparu en 2003 sous l’impulsion de Dominique Jeanne, Le festival du Film Européen de Bruxelles investit Flagey et propose une programmation centrée sur les premières et deuxièmes oeuvres. Lorsque Yvan Corbisier en reprend la direction, le festival a bientôt la patate et ouvre sa compétition aux films européens – au-delà des strictes frontières de l’Union – sans plus se restreindre aux premières réalisations. Le festival qui module sa programmation d’édition en édition semble se chercher (construire ?) une nouvelle identité : il visite ainsi notamment les genres s’ouvre aux productions américaines ou aux ciné-concerts. En parallèle son visuel se module d’année en année tandis que son nom se transforme perdant au passage la notion même de cinéma « européen » qu’il semble recouvrir cette année.

En effet tout en maintenant le nom du « Brussels Film Festival », l’épure du nouveau visuel comporte de manière précise l’indication que l’évènement est bel et bien dédié au cinéma européen (bien qu’elle demeure absente du logo). Une indication qui se retrouve dans la communication – notamment à travers les mots de Woody Allen – et au fil des pages de la nouvelle mouture, réussie, du site internet. Nous voilà donc curieux quant à la programmation de cette édition qui nous est apparue décevante lors des dernières éditions.

De l’évolution visuelle du festival (2009-2014)

BRFF 20092009

brusselsfilmfestival10-b2010

affiche 42011

Brussels_Film_Festival_20122012

Brussels Film Festival 20132013

Brussels film Festival 20142014

Brussels Film Festival 2014 - Woody Allen

Brussels Film Festival - 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>