Critique : A Most Wanted Man

On 16/09/2014 by Nicolas Gilson

Après s’être intéressé à l’émoi d’un tueur à gage avec THE AMERICAN, Anton Corbijn appréhende l’univers trouble des « activités secrètes ». L’adaptation qu’il réalise du roman de John le Carré « A Most Wanted Man », lui permet de mettre en scène un récit d’espionnage où les jeux de manipulation sont légions et où le terrorisme se conjugue au pluriel.

nina hoss-a most wanted man

« We are not your enemy. We are your solution. »

A peine arrivé à Hambourg, un homme est repéré et traqué par une unité secrète d’espionnage dirigée par Günther Bachmann (Philip Seymour Hoffman). D’origine russe et tchétchène, l’homme est mal en point et cherche de l’aide auprès de la communauté islamique. Bientôt épaulé par une jeune avocate, il tente de récupérer le contenu d’un compte bancaire que lui a légué son père. Ses intentions peu claires – en a-t-il seulement ? – et le montant considérable qu’il pourrait percevoir inquiètent et excitent Günther qui y voit la possibilité de mettre à jour un réseau de financement du terrorisme.

Après un intertitre contextualisant la situation de Hambourg depuis 2001, le réalisateur nous confronte à deux principaux points de vue qu’il démultiplie ensuite à mesure que la situation se complexifie. Nous pénétrons ainsi le port de la deuxième plus grand ville d’Allemagne en épousant les gestes d’un clandestin avant de nous frotter au quotidien alcoolisé d’un agent secret. Très vite les deux lignes narratives s’épousent en un même mouvement, favorisant toutefois l’angle de l’espionnage. La construction scénariste est à dessein sinueuse tout en se révélant en bien des points démonstratives (voire discursives).

a most wanted man - anton corbijn

Les personnages sont archétypaux, moult situations entendues. Néanmoins le casting – mené par Philip Seymour Hoffman – est convaincant. D’entrée de jeu cependant, il nous est nécessaire d’adhérer à plusieurs conventions linguistiques qui posent franchement question – un choix étonnant alors que certains enjeux et des caractérisations perdre ainsi de leur force.

Soignant son approche esthétique – plombée par un vulgaire enrobage musical –, Anton Corbijn signe un film plutôt convenu et affecté au sein duquel il parvient toutefois ponctuellement à dépasser la stricte narration. Il transcende ainsi magistralement l’émoi du personnage de Günter et exacerbe le trouble qui secoue les pions d’une réalité qui, malgré eux, les dépasse au coeur d’une séquence finale foudroyante.

Au fil d’un imbroglio construit tel un thriller, AMOST WANTED MAN pose singulièrement une question : qui est vraiment terroriste ?

A most wanted man - affiche

A MOST WANTED MAN
Un homme très recherché

Réalisation : Anton Corbijn
USA / Royaume-Uni / Allemagne – 2014 – 121 min
Distribution : eOne Belgium
Thriller

A Most Wanted Man A most Wanted Man - un homme très recherché

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>