A Bout Portant

On 27/11/2010 by Nicolas Gilson

Si l’on ne tente pas de poser sur papier son évolution narrative, A BOUT PORTANT est un policier bien ficelé. Et bien que le film repose se un manichéisme primaire et des clichés éculés, de rebondissement en rebondissement un univers prend place. Si le spectateur adhère au genre, il ne peut que se laisser emporter dans une réelle aventure. Si tel n’est pas le cas … il peut toujours jouer au jeu des incohérences et des illogismes, admirer le caractère « posé » des décors ou compter le nombre de méchants.

D’emblée Cavayé met en place un logique de rythme tant visuel que sonore. Le spectateur découvre un premier protagoniste en mouvement, en fuite. Le son est exacerbé tout comme le stress dictant les gestes du personnage. L’introduction, toute démonstrative, sert de mise en bouche principalement esthétique, avant que ne se mette en place une série d’enjeux qui va dicter les choix du protagoniste principal ; un homme ordinaire qui se retrouve malgré lui dans une situation qui ne l’est pas – une base commune et une situation familiale ne pouvant que conduire le spectateur à accepter ses gestes : une belle pirouette scénaristique.

Lorsque l’action s’essouffle, un rebondissement survient afin de permettre au rythme effréné de se maintenir. Du coup le film semble fluide et efficace et seules les longueurs finales – la fin après la fin – apparaissent comme balourdes. Pourtant les clichés sont nombreux, comme le manque de logique dans la caractérisation des personnages … Mais qu’importe, tant la démonstration fonctionne.

Certes, l’évolution du protagoniste principal n’est pas très plausible. Mais l’interprétation de Gilles Lelouche, qui lui donne vie, est dans la nuance ce qui sauve l’ensemble. Un ensemble un peu trop caricatural où le méchant est bien méchant et le gentil trop gentil … Lelouche est sans conteste l’élément moteur du film. Certes il dort en jean’s et un super héros sommeille en lui, mais son aura gomme les contours de ces traits pourtant bien épais.

A BOUT PORTANT s’avère être une bonne machine bien rodée. Et si Cavayé ne semble témoigner d’aucune singularité esthétique, il assure tout de même une maîtrise du genre.

A BOUT PORTANT

Réalisation: Eric CAVAYE
France – 2010 – 90 min
Distribution : U-Dream
Thriller /Policier /Action

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>