9# Be film festival

On 22/12/2013 by Nicolas Gilson

Entre Noël et Nouvel An, le cinéma belge est depuis bientôt dix ans à la fête : une rétrospective composée de quelques unes des sorties de l’année, de nombreuses avant-premières et des court-métrages sont au programme du Be Film Festival. Cette année encore les festivités prendront place à Bozar et à la Cinematek et s’étaleront sur cinq jours, du 26 au 30/12.

11 avant-premières, 20 longs métrages, 17 courts métrages, 6 documentaires, 1 ciné-concert et 1 show case

L’objectif de l’événement est, comme le souligne son organisatrice Céline Masset de « mettre en avant le cinéma belge tant francophone que néerlandophone à travers une sélection hétéroclite proposant des films « grand public » mais aussi des productions plus pointues ». Le festival est ainsi un réel lieu de rassemblement et de fête – ce caractère festif est prépondérant pour les organisateurs – célébrant notre cinématographie avec bien des acteurs de celle-ci. Et le premier d’entre eux sera cette année le réalisateur Frédéric Fonteyne qui a accepté d’être le parrain de cette 9 ème édition !

Tango Libre - Frédéric Fonteyne

TANGO LIBRE figure dès lors très logiquement parmi la programmation de la rétrospective qui comprend 12 long-métrages. D’emblée citons les deux réalisations dédiées aux séances jeune public : NONO, HET ZIG ZAG KIND de Vincent Bal et ERNEST ET CELESTINE de Vincent Patar, Stéphane Aubier et Benjamin Renner. Vous en avez raté la sortie, vous rêvez de le revoir ou vous n’en avez pas entendu parlé (promis ça arrive à de nombreux membres de l’Académie Delvaux chaque année), voici l’occasion de (re)découvrir VIJAY & I de Sam Gabarski, HET VONIS de Jan Verheyen, BRASSERIE ROMANTIEK de Joël Vanhoebrouck, UNE CHANSON POUR MA MERE de Joël Franka, LOS FLAMENCOS de Daniel Lambo, HORS LES MURS de David Lambert, A PELADA de Damien Duchemin, I’M THE SAME, I’M ANOTHER de Caroline Strubbe, LE MONDE NOUS APPARTIENT de Stephan Streker ou encore – et surtout – le sublime KID de Fien Troch.

A noter qu’un showcase d’Ozark Henry qui a signé la bande-originale de LE MONDE NOUS APPARTIENT est programmé en prélude à la projection du film tandis qu’un trio de musiciens accompagnera en live le film de Caroline Strubbe. En effet, la copie présentée de I‘M THE SAME, I’M ANOTHER sera « nettoyée » de toute orchestration musicale afin de vivre en direct l’expérience sensitive à laquelle la réalisatrice convie le spectateur – et, en soi, cela ne peut qu’être profitable.

KID Fien Troch

Et cette année encore le Be Film Festival propose en deux séances l’ensemble des court-métrages sélectionnés pour les nominations au Magritte.

Avant-Premières du BE Film Festival

Après s’être ouvert sur AU NOM DU FILS l’an dernier, le festival démarre cette année encore avec la projection d’un film de Vincent Lannoo : LES AMES DE PAPIERS mettant en scène la délicieuse Julie Gayet et, très douloureusement, Stéphane Guillon. Comme pour l’ensemble des films présentés en avant-première, le réalisateur sera présent afin de rencontré le public et il sera notamment accompagné de Jonathan Zaccaï, à l’affiche du film.

puppy love

Ainsi, outre la présentation de ERNEST ET CELESTINE, Vincent Patar et Stéphane Aubier assureront celle du nouvel épisode de Cow-boy et Indien : PANIQUE AU VILLAGE : LA BUCHE DE NOEL. Celui-ci sera suivi de la projection de TRAUMLAND de Daniel Lambo qui rencontrera le public accompagné des acteurs du film. Après San Sebastian, le FIFF ou encore le Pink Screens, Delphine Lehericey viendra présenter son premier long-métrage PUPPY LOVE qui sortira finalement en salles en 2014. Camille Meynard sera pour sa part entouré de l’ensemble des comédiens avec qui il a mis en scène TOKYO ANYWAY : un projet singulier tourné sans réel scénario qu’ils défendront corps et âmes avec la même énergie que celles qu’ils ont insufflé au film. Les court-métrages 3 VUELTAS de Méryl Fortunat-Rossi, OSEZ LA MACEDOINE de Guérin Van de Vorst, MILLIONNAIRES de Stéphane Bergmans et 82 DAGEN IN APRIL de Bart Van den Bempt seront également à découvrir lors de ces avant-premières de même que les documentaires L’AGE DE RAISON, LE CINEMA DES FRERES DARDENNE de Luc Jabon et Alain Marcoen, DREAMCATCHERS de Xavier Seron et Cédric Bourgeois, et LES PERRUQUES DE CHRISTEL de Christophe Hermans.

Et puisque le festival se revendique lui-même festif, si vous en doutez, frottez-vous seulement à son ouverture pour en avoir le coeur net ! Dès le lendemain et jusqu’à sa clôture, le Be Film investira un espace « bar » dans l’enceinte de Bozar où se croiseront et se rencontreront le public et les divers invités le temps d’un combat de catch, d’un blind test, d’animations musicales et de soirées.

Be-Film-Festival-2013

Programme complet et renseignements pratiques : Cliquez ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>