7# OffScreen : Cult-ivez-vous

On 02/03/2014 by Nicolas Gilson

Du 5 au 23/03 le OffScreen Film Festival transforme le paysage cinématographique de la capitale pour la septième fois et invite les spectateurs – cinéphiles et curieux – à la rencontre du cinéma culte, qu’il soit d’hier ou de demain. Si la précédente édition a marqué les esprits avec la présence exceptionnelle de John Waters, les organisateurs ne sont pas en reste et proposent cette année encore un programme de choix ponctués de rencontres électrisantes.

Prenant ses quartiers au cinéma Nova tout en investissant le Rits, la Cinematek et Bozar, le festival propose une vaste sélection composée de pépites d’un cinéma adulé par certains et oublié ou ignoré par les autres, et d’une sélection de films inédits (parmi lesquels quelques avant-premières). Incontournable !

L'étrange couleur des larmes de ton corps

Venez voir aujourd’hui les films cultes de demain

Après avoir célébré AMER d’Hélène Cattet et Bruno Forzani, le OffScreen présentera en ouverture leur second long-métrage : L’ETRANGE COULEUR DES LARMES DE TON CORPS. Un thriller sensuel et sensoriel qui convie le spectateur à une expérience cinématographique aussi remarquable que déstabilisante. Présenté parmi les « OffScreenings », l’accueil à l’international de ce titre justifie la slogan dont se targue cette section : « Venez voir aujourd’hui les films cultes de demain ».

Outre ce singulier film belge, neuf long-métrages devraient ainsi aux yeux des organisateurs marquer l’histoire du cinéma à l’instar de HER de Spike Jonze, du jubilatoire WHY DON’T YOU PLAY IN HELL ? de Sono Sion, de COMPUTER CHESS d’Andrew Bujalsk ou encore de BLUE RUIN de Jeremy Saulnier (en clôture).

Autre film inédit (et belge), THE MIRACLE OF LIFE qui met en scène un placenta vivant qui doit faire face à un environnement hostile et une série de court-métrages composent une soirée intitulée « Ceci n’est pas… Belgique » qui promet d’être surprenante !

ONE MILLION YEARS BC

Not Only British Cult Cinema

L’invité d’honneur est cette année Radley Metzger, pionier du cinéma indépendant américain qui participa aux heures de gloire de l’érotisme et de la pornographie, dont six films sont à (re)découvrir. Ce « maître du cinéma érotico-artistique » sera présent au festival et proposera une Master Class où il dévoilera « comment fixer sur pellicule une scène de nu sous tous ses angles ».

Egalement présente, Martine Beswick, James Bond girl dans FROM RUSSIA WITH LOVE, introduira chacun des titres du mini-focus qui lui est consacrée. Elle pourra ainsi évoquer, avant les projections de DR. JEKYLL AND SISTER HYDE, ONE MILLION YEARS B.C. et SLAVE GIRLS, sa carrière dans le cinéma de série B pour lequel les agences l’ont à l’époque cataloguée.

Quatre séances seront consacrées au cinéma d’animation et célébreront Gisaburo Sugii qui fut animateur en chef de films « pour adultes » dont BELLADONNA OF SADNESS avant de devenir réalisateur et de signer notamment NIGHT ON THE GALACTIC RAILROAD et THE TALE OF GENJI. En outre, le documentaire ANIMATION MAESTRO proposera de découvrir le portrait de Gisaburo Sugii et, à travers celui-ci, l’histoire de l’animation japonaise.

NIGHT ON THE GALACTIC RAILROAD

Autre événement, la présence de Robin Hardy qui viendra présenter son director’s cut de THE WINKER MAN à Bozar. Le film cultissime est le point d’orgue d’un focus dédié au « British Cult Cinema » composé de films oubliés, de séries B et de films « d’exploitation » réalisés entre 1960 et 1980. « Un voyage plein de bikers zombies, d’aliens fornicateurs, de cultes païens, d’iguanes géants » qui prendra place à la Cinematek et au cinéma Nova.

Le festival propose enfin de revenir sur la filmographie du réalisateur britannique Ken Russel en lui consacrant 18 séances et deux journées de colloque intitulé « Imaging the Past » durant lesquelles les conférenciers se pencheront sur la façon singulière dont Russell a créé ses biographies et ses documentaires consacrées à des artistes ainsi que les fictions où il s’est octroyé la liberté d’en fantasmer la vie.

À noter que le vaste programme propose comme chaque année une séance pour enfants (Cineketje), une programme spécial « Série B à Z » et une live Soundtrack offrant cette fois la possibilité de rencontrer l’univers de Segundo de Chomon (pionnier du cinéma fantasmagorique et grand rival de Méliès).

Programme complet et décentralisations : Cliquez ICI

offscreen_poster_2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>