6# OffScreen

On 02/03/2013 by Nicolas Gilson

Du 6 ou 24/03 la 6 ème édition du OffScreen s’impose cette année encore comme un évènement cinématographique incontournable. Le Festival dédiés aux cinémas de genre propose une programmation savoureuse voyageant de l’étrange au « trash » et « camp », et mettant à l’honneur des films-cultes et des inédits qui témoignent de la qualité d’une production qui n’a de cesse de se renouveler. Et John Waters prendra part aux festivités !

Cinémas de genre ou cinéma des genres

Plus que de le mettre en avant, festival OffScreen met en perspective le cinéma dit « de genre ». Chaque année la programmation revisite ainsi plusieurs thématiques et révèle la pluralité d’une production étiquetée d’un terme générique. Plus encore, tout en offrant la possibilité de (re)découvrir des films considérés comme cultes, il met en lumière les réalisations estampillées « série B » et « série Z » (une démarche qui prend place mensuellement à la Cinematek) et présente (et complète) ainsi l’Histoire « parallèle » du cinéma.

« Riche de plus de 60 représentations réparties entre le Cinéma Nova, Bozar, Cinematek et le Cinema Rits, d’une exposition de photos et de dessins, d’un « live soundtrack » et d’une projection en Odorama (POLYESTER, le 9/03 à Bozar), ces trois semaines de festival se présentent comme un vrai festin pour tous les sens! »

Comme de coutume des court-métrages et des séances dédiées aux enfants, les Cineketje, complètent l’imposant programme.

John Waters - OffScreen - Bozar

Focus

« Berceau de la Nouvele Vague Japonaise », la Nikkatsu, qui fête son 100 ème anniversaire, fait partie des focus de cette édition. « Comptant parmis les plus grands studios japonais », la Nikkatsu a décidé dans les années 70′, face à l’importante chute de la fréquentation en salles, de ne produire que des films érotiques, connu sous le nom de « roman porno ». Une conférence du spécialiste Jasper Sharp (cofondateur du site de référence en matière de cinéma japonais Midnight Eye) complètera les projections (dont certaines de quelques copies uniques).

Les organisateurs du festival ont décidé de mettre également en avant le travail de l’artiste underground Martha Colburn (qui un workshop aux étudiants en animation du Rits) et celui d’une figure singulière du cinéma de genre espagnol des années ’70, José Ramón Larraz (parallèlement Hors Série et La Crypte Tonique proposeront deux expositions thématiques sur les oeuvres de Larraz, l’une présentant son travail photographique, l’autre ses dessins).

John Waters

Mais l’évènement au coeur de l’évènement, c’est la présence de John Waters. Le Pape du Trash, réalisateur culte, est l’invité d’honneur de cette édition. Il sera à Bruxelles pour y présenter son one-man-show « This Filthy World » et pour une masterclass. OffScreen en profite pour organiser, outre la séance spéciale de POLYESTER en Odorama, une rétrospective, de PINK FLAMINGOS à A IRTY SHAME. Et en parallèle, John Waters propose ses 5 films camp et trash favoris !

Camp and Trash Cinema

« Dès ses premiers films, John Waters s’est efforcé de jeter des ponts entre les esthétiques camp et trash. Lui et des réalisateurs comme Mike & George Kuchar ou Russ Meyer se sont servis du camp comme outil de rébellion contre les normes et conventions socio-culturelles de l’époque et contre la notion de “bon goût”».

Le 8/03, une conférence se penchera au Rits sur « le cinéma camp et trash », par le prisme des œuvres de plusieurs réalisateurs outre John Waters. Les propos seront illustrés par des extraits des films auxquels les intervenants feront référence.

« Tant le trash que le camp glorifient, chacun à sa manière, des spécificités culturelles communément méprisées par le grand public, en transgressant les normes techniques ou en cultivant l’excès. Alors que beaucoup considèrent ces productions comme des ratés, certains fans de films cultes les ont encensées et ainsi remis en cause le soi-disant ‘bon goût’. »

A noter que les présentations seront en anglais (RITS – vendredi 8/03 – de 10 à 17h30 – accès libre – réservation souhaitée à l’adresse sam [at] offscreen [dot] be).

En bref, le festival OffScreen c’est trois semaines de programmation riche et variée, rendant hommage à un cinéma (souvent) méconnu, en quatre principaux lieux (Cinéma Nova – Cinematek – Rits – Bozar).

OffScreen Film Festival

Le programme détaillé : www.offscreen.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>