41# Film Fest Gent

On 13/10/2014 by Nicolas Gilson

Après avoir célébré la 40 ème édition du Festival du Film de Gand l’an dernier, ses organisateurs ne sont pas reposés sur leurs lauriers. Se targuant d’être le plus important événement cinéma du pays, le festival propose à nouveau une kyrielle de premières et d’avant-premières attisant la curiosité tant des cinéphiles que du grand public. Après le cinéma américain indépendant l’an dernier, c’est le cinéma français qui est mis à l’honneur. La diversité de la production internationale est à découvrir tant en compétition que lors de séances spéciales ou dans la section « Global Cinéma » qui propose de découvrir une jeune génération de cinéastes issus des quatre coins du monde. S’ouvrant avec la projection de THE LOFT – le remake made in USA du film à succès d’Erik Van Looy – cette 41 ème édition du Festival cherche également à mettre le cinéma belge – tant néerlandophone que francophone – à l’honneur. Du 14 au 25/10/2014.

turist

La compétition Officielle voyage comme de coutume à travers les genres, proposant une sélection éclectiques de 14 films. Le sublime TURIST du suédois Ruben Östlund est sans doute, avec UNE NOUVELLE AMIE de François Ozon, l’un des titres incontournables de cette édition. Outre 3 réalisations belges (JE SUIS A TOI de David Lambert, VIOLET de Bas Devos et WASTE LAND de Pieter Van Hees), le programme compose à lui seul un mini panorama de la production mondiale – hormis l’Amérique du Nord. De Grèce (STRATOS de Yannis Economides) en Argentine (JAUJA de Lisandro Alonso), de Colombie (GENTE DE BIEN de Franco Lolli) en Chine (BLACK COAL, THIN ICE de Diao Yinan) en passant par Israël (THE KINDERGARTEN TEACHER de Nadav Lapid), la France (REALITY de Quentin Dupieux), la Hongrie (WHITE GOD de Kornél Mundruczó), la Russie (LEVIATHAN de Andrey Zvyagintsev) ou le Japon (STILL THE WATER de Naomi Kawase) : ce sont aussi plusieurs générations de cinéastes qui entrent en dialogue.

Parmi le vaste programme épinglons le film de clôture BIRDMAN OR (THE UNEXPECTED VIRTUE OF IGNORANCE) d’Alejandro González Iñárritu, MACONDO de Sudabeh Mortezai, LE MERAVIGLIE d’Alice Rochrwacher, WHITE BIRD IN A BLIZZARD de Gregg Araki ou encore THE CAPTIVE d’Atome Egoyan afin d’attester, si nécessaire, de la diversité de la programmation. Cette année encore le festival propose au public plusieurs fils rouges ou lignes thématiques pour composer sa propre sélection. Parmi ceux-ci un focus « queer » qui se développe année après année permettant de découvrir les productions incontournables qui ont déjà marquées de festival en festival l’année 2014 à l’instar de PRIDE, LOVE IS STRANGE, WHEN ANIMALS DREAM, 52 TUESDAYS, THE WAY HE LOOKS, XENIA ou encore PASOLINI.

xenia - slider

La France est le pays européen qui gérère le plus de films : une production ( riche et variée sur laquelle le festival braque ses projecteurs pour des raisons diverses et paradoxales. Alors que Gand accueille chaque année des personnalités qui attirent le public à l’instar de Catherine Deneuve ou Isabelle Huppert, le cinéma français n’est plus reçu en Flandres avec le même engouement que par le passé. Cette mise à l’honneur vise donc à promouvoir le cinéma issu de l’Hexagone tout en en saluant la vitalité. Outre le captivant UNE NOUVELLE AMIE de François Ozon en compétition, 12 films composent un focus spécifique permettant de découvrir le travail de jeunes cinéastes comme Guillaume Brac (TONNERRE) et Mia Hansen-Løve (EDEN) aussi bien que les expérimentations du vétéran de la Nouvelle Vague, Jean-Luc Godard (ADIEU AU LANGAGE).

Il est à noter que cette année 10 films belges sont à découvrir en exclusivité à Gand. Outre le film d’ouverture et les trois réalisations en compétition, le festival présentera notamment LUCIFER de l’excentrique Gust Van den Berghe, le documentaire WAITING FOR AUGUST de Teodora Ana Mihai et le « film concert » de Hendrik Willemyns et Ken Ochiai, DANCE ! DANCE ! DANCE !

Compétition Officielle

  • BLACK COAL, THIN ICE, Diao Yinan – Chine/Hong-Kong
  • GENTE DE BIEN, Franco Lolli – Colombie/France
  • JAUJA, Lisandro Alonso – Argentine
  • JE SUIS A TOI, David Lambert – Belgique
  • THE KINDERGARTEN TEACHER, Nadav Lapid – Israël
  • LEVIATHAN, Andrey Zvyagintsev – Russie
  • UNE NOUVELLE AMIE, François Ozon – France
  • REALITY, Quentin Dupieux – France/États-Unis/Allemagne/Belgique
  • STILL THE WATER, Naomi Kawase – Japon/Espagne/France
  • STRATOS, Yannis Economides – Grèce/Allemagn/Chypre
  • TURIST, Ruben Östlund – Suède/Danemark/France/Norvège
  • VIOLET, Bas Devos – Belgique/Pays-Bas
  • WASTE LAND, Pieter Van Hees – Belgique
  • WHITE GOD, Kornél Mundruczó – Hongrie/Allemagne/Suède

Focus Cinéma français

  • ADIEU AU LANGAGE – 3D, Jean-Luc Godard
  • AU FIL D’ARIANE, Robert Guédiguian
  • EDEN, Mia Hansen-Løve
  • UNE HISTOIRE BANALE, Audrey Estrougo
  • NDE (Near Death Experience), Benoît Delépine & Gustave Kervern
  • P’TIT QUINQUIN, Bruno Dumont
  • LA PROCHAINE FOIS JE VISERAI LE COEUR, Cédric Anger
  • QUI VIVE, Marianne Tardieu
  • RETOUR A ITHAQUE, Laurent Cantet
  • TONNERRE, Guillaume Brac
  • TRISTESSE CLUB, Vincent Mariette
  • UNE AUTRE VIE, Emmanuel Mouret

Cinéma Belge

  • DANCE ! DANCE ! DANCE !, Hendrik Willemyns & Ken Ochiai
  • EAU ZOO, Emilie Verhamme
  • JE SUIS A TOI, David Lambert
  • THE LOFT, Erik Van Looy
  • LUCIFER, Gust Van den Berghe
  • MAARTEN VAN SEVEREN : ADDICTED TO EVERY POSSIBILITY, Moon Blaisse
  • N-THE MADNESS OF REASON, Peter Krüger
  • VIOLET, Bas Devos
  • WAITING FOR AUGUST, Teodora Ana Mihai
  • WASTE LAND, Pieter Van Hees

film fest gent 2014

Programme complet et informations pratiques : Cliquez ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>