35# Anima : 10 Jours Colorés

On 04/02/2016 by Nicolas Gilson

Le festival International du Film d’Animation de Bruxelles (Anima) prend ses quartiers à Flagey du 5 au 14/02/2016 pour 10 jours de festivités dédiées au cinéma d’animation. En plus de ses compétitions nationale et internationale, et d’une sélection de court-métrages et de long riche de plus de 200 titres, Anima proposera une série de conférences (Futuranima) ouvertes tant aux professionnels qu’aux curieux. Cette année, Anima propose un coup de projecteur sur l’animation britannique et japonaise. Avec de nombreuses décentralisations partout en Belgique, ce sont plus de 40.000 festivaliers qui sont attendus !

anima gif  Avec vocation première de refléter la production actuelle de films d’animation, Anima vise au fil de sa programmation à témoigner de sa diversité et de sa vitalité. Le festival s’ouvrira ainsi en grande pompe avec la projection en 3D de ROBINSON CRUSOE réalisé par Vincent Kesteloot et produit par le studio bruxellois nWave (fondé par Ben Stassen).

Au total, 21 long-métrages seront à découvrir en avant-première dont 8 en compétition internationale et 6 en compétition jeune public. Parmi ceux-ci épinglons le prodigieux ANOMALISA réalisé par Charlie Kaufman et Duke Johnson (Prix du Jury à la Mostra de Venise), LA MONTAGNE MAGIQUE d’Ana Damian, BAKEMONA NO KO (The Boy and the Beast) de Mamoru Hosada ou encore ZOOTOPIA de Byron Howard et Rich Moore (produit par les studios Disney). C’est avec le film de Roger Allers, KAHLIL GIBRAN’S THE PROPHET, que se clôturera l’événement.

Côté courts, plus de 1.300 titres ont été visionnés par le comité de sélection qui a eu pour mission de n’en retenir qu’une centaine (répartis en programmes nationaux et internationaux). Ceux-ci sont déclinés en 10 programmes auxquels s’additionnent « La nuit animée », un événement au coeur du festival lors duquel une quarantaine de films de tous poils et de tous horizons→tous les court-métrages←

Faut-il le rappeler, prenant place durant le congé de carnaval, Anima taille la part belle aux films jeune(s) public(s) avec des films accessibles dès 3 ans. Des séances évidemment accessible aux adultes qui ont gardé leur âme d’enfant.

Anomalisa

Cinéma belge

Les trois programmes de court-métrages belges en compétition attesteront de la richesse visuelle de notre pays en matière d’animation. Des films professionnels mais aussi des travaux d’étudiants qui apportent la preuve qu’il était temps qu’un Magritte soit enfin dédié à ce productions spécifiques.

Dans la foulée de la projection de ROBINSON CRUSOE, le réalisateur Vincent Kesteloot et  Ben Stassen présenteront le making of du film et prendront part aux journées professionnelles Futuranima. Les 6 principaux Ateliers d’animation (Graphoui, Zorobabel, Waf !, Caméra-Etc, AVA asbl et l’Enclume), qui mènent tout un travail de sensibilisation et de production, montreront lors de ces rencontres leurs plus belles réalisations. Ancien étudiant de l’HEAJ à Namur, Amaury Coljon, l’un des jurés de cette édition, reviendra sur son parcours qui l’a amené à travailler sur de grosses productions telles que Avengers ou le dernier Star Wars. Les participants à Futuramina pourront également suivre une rencontre autour de la question de la distribution.

Cette année encore, l’Anima Off permettra à des réalisateurs belges de montrer leur film au public. Signalons également que le festival accueillera la 5e édition des Rencontres de la webcréation.

Robinson Crusoé © 2015 nWave Pictures

Focus Royaume-Uni

Anima a choisi de consacrer un focus au cinéma d’animation britannique. A l’occasion des 40 ans du studio Aardman, le festival en accueille l’un de fondateurs, Peter Lord himself. Il présentera une programme spécial anniversaire. Fans de Wallace & Gromit et de Shaun le mouton, soyez prévenus ! Trois représentants des plus grandes écoles d’animation britannique (Tim Webb du Royal College of Art, Robert Bradbrook de la National Film and Television School et Jonathan Hodgson de la Middlesex University) viendront présenter leur établissement et montrer quelques réalisations de leurs étudiants.

Pour rendre compte de la vitalité du cinéma d’animation made in UK, le festival a concocté deux programmes de court-métrages : The British Touch pour redécouvrir l’animation des années 1980-90 et New British Gems, un panorama composé de films d’étudiants, de films primés et de perles rares. Anima proposera également une plongée dans les studios londoniens th1ng spécialisés en animation, en graphisme et mixed-media. Fondés en 2003, la maison de production s’est illustrée dans le domaine de la pub, des clips vidéos, des génériques, et bien d’autres contenus visuels.

The_Boy_and_the_Beast_COPYRIGHT_Le_Parc_Distribution

Focus Japon

Puisque l’animation japonaise ne se limite pas aux productions enchanteresses des Studios Ghibli, anima vous le démontrera avec de nombreuses long-métrages inédits tels que BAKEMONA NO KO (The Boy and the Beast) de Mamoru Hosoda MISS HOKUSAI de Keiichi Hara, un nouvel opus de GHOST IN THE SHELL, HANA & ALICE MENENT L’ENQUETE de Shunji Iwai et DORAEMON de Ryûichi Yagi et Takashi Yamazaki.

Cette mise en avant de la production japonaise sera aussi l’occasion de ressortir des films cultissimes comme AKIRA, adaptation cinématographique du manga du même nom réalisée par Katsuhiro Otomo qui avait fait fureur à la fin des années 1980. Anima présentera aussi une série de court-métrages, réalisés par les étudiants de la Tokyo University of the Arts (Tokyo Gedaï). Parallèlement, la Cinematek s’associe au festovalt avec un cycle Anima 2016 – Focus Japon qui se tiendra pendant tout le mois de février.

anima_2016Renseignements pratiques et programme détaillé : animafestival.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>