32# FIFF : Le Palmarès

On 06/10/2017 by Nicolas Gilson

A l’issue d’une semaine de projections et de rencontres, le Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) s’est clôturé par l’annonce de son palmarès suivie de la projection de DIANE A LES EPAULES, le premier long-métrage de Fabien Gorgeart. Placé sous la présidence de Martin Provost, le jury de la Compétition Officielle a largement plébiscité CHIEN de Samuel Benchetrit en l’honorant de trois prix parmi lesquels le Bayard d’Or du meilleur film. Un palmarès en demi-teinte, à l’image du film.

En choisissant de s’ouvrir et de se refermer sur la projection de premiers long-métrages, le FIFF a pleinement mis à l’honneur les jeunes talents du cinéma francophone (ou plutôt issu de la francophonie) tout en en célébrant la diversité. 14 titres se sont voulus les témoins de la vitalité d’une production dont le Jury Emile Cantillon (des étudiants en cinéma issus des quatre coins de la francophonie) a souligné la singularité des approches. En limitant parallèlement le corpus de la Compétition Officielle à 12 titres, le festival a par ailleurs tenté de mettre en lumière une sélection qui semble avoir moins convaincu le Jury Officiel qui en a boudé les pépites à l’instar de LAISSEZ BRONZER LES CADAVRES de Hélène Cattet et Bruno Forzani, WHEN THE DAY HAD NO NAME de Teona Strugar Mitevska, LA BELLE ET LA MEUTE de Kaouther Ben Hania et CARRE 35 d’Eric Caravaca.

Cette 32 ème édition marque pourtant l’assise comme cinéaste de Guillaume Gallienne qui signe avec MARYLINE une véritable proposition de cinéma, nous emportant de mise en abîme en mise en abîme. Une oeuvre quelque fois peu claire, mais pleinement vertigineuse – que Samuel Benchetrit déconseillera aux festivaliers lors de la présentation de son film CHIEN en le qualifiant de raté – ne parle-t-on pas de la grande famille du cinéma ? Malheureusement absent pour la présentation de son documentaire 12 JOURS, Raymond Depardon sera présent à Namur pour y recevoir le Bayard de la meilleure photographie – un prix attendu, mais louable.

Chien - Samuel Benchetrit - Vincent Macaigne - Bouli Lanners

Palmarès Complet

COMPETITION OFFICIELLE LONG-METRAGES

  • Bayard d’Or du Meilleur film : CHIEN, Samuel Benchetrit (France/Belgique)
  • Prix Spécial du Jury : MAMAN COLONELLE, Dieudo Hamadi (France/RDCongo)
  • Bayard du Meilleur scénario : CHIEN, Samuel Benchetrit (France/Belgique)
  • Bayard de la Meilleure photographie : 12 JOURS, Raymond Depardon (France) – Documentaire
  • Bayard de la Meilleure comédienne : Camille Mongeau dans TADOUSSAC de Martin Laroche (Québec)
  • Bayard du Meilleur comédien : Vincent Macaigne dans CHIEN de Samuel Benchetrit (France/Belgique)

COMPETITION PREMIERE OEUVRE DE FICTION

  • Bayard de la Meilleure première œuvre de fiction : LES BIENHEUREUX, Sofia Djama (France/Belgique)
  • Prix Découverte : LES SOLDATS (Soldatii.poveste din Ferentari), Ivana Mladenovic (Roumanie/Serbie/Belgique)

COMPETITION OFFICIELLE COURT-METRAGES

  • Bayard du Meilleur Court Métrage : WRITTEN/UNWRITTEN, Adrian Silisteanu (Roumanie)
  • Prix spécial du Jury : SALAMAT FROM GERMANY, Una Gunjak & Rami Kodeih (Liban/France)
  • Mention : Luka Sauke dans LE PETIT de Lorenzo Bianchi (France)

COMPETITION NATIONALE FEDERATION WALLONIE-BRUXELLES

  • Prix du Meilleur Court Métrage : LE FILM DE L’ÉTÉ, Emmanuel Marre (Belgique/France)
  • Prix spécial du Jury : L’ENFANT NÉ DU VENT, David Noblet (Belgique) – Documentaire
  • Prix de la Meilleure photographie : Olivier Boonjing pour LE FILM DE L’ÉTÉ d’Emmanuel Marre (Belgique/France)
  • Prix d’interprétation : Piotr Biedron & Tijmen Govaerts dans PASSÉE L’AUBE de Nicolas Graux (Belgique)
  • Mention : KAPITALISTIS, Pablo Munoz Gomez (Belgique/France)

AUTRES PRIX

  • Prix du Public Long-Métrage Fiction : WALLAY, Berni Goldblat (Burkina Faso/France/Qatar)
  • Prix du Public Documentaire : CARRÉ 35, Éric Caravaca (France) – Documentaire
  • Prix du Public Court-Métrage : KAPITALISTIS, Pablo Munoz Gomez (Belgique/France)
  • Prix du Jury Junior : PETIT PAYSAN, Hubert Charuel (France)
  • Prix Cinevox – Long-Métrage Belge : DRÔLE DE PÈRE, Amélie van Elmbt (Belgique)
  • Prix de la Critique – Long-Métrage Belge : DRÔLE DE PÈRE, Amélie van Elmbt (Belgique)
  • Prix Be TV – Long-Métrage : PETIT PAYSAN, Hubert Charuel (France)
  • Prix ARTE – Court-Métrage : LES CORPS PURS, Bérangère Mc Neese & Guillaume de Ginestel (Belgique/France)
  • Prix RTBF – Court-Métrage Belge : LES CORPS PURS, Bérangère Mc Neese & Guillaume de Ginestel (Belgique/France)
  • Prix BeTV – Court Métrage Belge : ICARE, Nicolas Boucart (Belgique/France)
La 33ème édition du Festival International du Film Francophone de Namur se déroulera du 28/09 au 5/10/2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>