#32 FIFF : Drôle de Père

On 05/10/2017 by Nicolas Gilson

En 2012, après avoir présenté son premier long-métrage, LA TETE LA PREMIERE, à l’aCid à Cannes, Amélie Van Elmbt le défendait en Compétition Première Oeuvre au Festival International du Film Francophone de Namur. Après cette première expérience autoproduite, la réalisatrice s’est entourée des frères Dardenne et de leur productrice exécutive, Delphine Tomson, pour la réalisation de DROLE DE PERE, un film au budget léger dont le processus de réalisation flirte avec l’expérimentation. Amélie Van Elmbt y dirige sa fille et saisit une rencontre. Evocation avec Thomas Blanchard, son comédien principal lors du 32ème FIFF.

Le pitch : Après cinq années d’absence, Antoine revient à Bruxelles, décidé à affronter son passé. Il frappe à la porte de Camille, la femme qu’il a aimée et la mère de leur petite fille Elsa, qu’il n’a jamais rencontrée. Lorsqu’il arrive, Camille est sur le point de partir pour un voyage d’affaires important. Elle attend la baby-sitter qui tarde à arriver. Camille panique et demande à Antoine d’attendre la baby-sitter cinq minutes pour ne pas rater son avion. Pris au dépourvu, Antoine accepte. Il est bien loin de s’imaginer que la baby-sitter n’arrivera jamais et qu’il va se retrouver seul face à sa fille pendant trois journées d’été.

Autosave-File vom d-lab2/3 der AgfaPhoto GmbH

Drole de père © Rachel Somers

Autosave-File vom d-lab2/3 der AgfaPhoto GmbH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>