32 # BIFFF : Entre frissons et délires

On 05/04/2014 by Nicolas Gilson

Cette année encore les entrailles du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles vont accueillir le Festival International du Film Fantastique et résonner durant 13 jours entre cris d’angoisse et éclats de rire. Du 08 au 20/04, la 32 ème édition du festival de cinéma le plus populaire du pays propose un vaste programme parsemé de quelques pépites et ponctué de nombreuses rencontres.

Yellow - Nick Cassavetes

Comme de coutume le festival tisse sa programmation autour de quatre sections compétitives en marge desquelles de très nombreux films sont présentés hors compétitions – notamment lors de focus qui s’intéressent cette année au cinéma indien et hongkongais. A découvrir, plus de 100 long-métrages, autant de premières ou d’avant-premières, et quelques poignées de courts qui réjouiront les amateurs de « genre » au large sens du terme à conditions qu’ils adhèrent à l’ambiance singulière des projections. Si le festival peut se targuer d’être un succès populaire, il se révèle également être une réelle kermesse : partager l’excitation d’une salle réagissant aux actions et rebondissements des films ou les anticipant fait partie intégrante de l’expérience du BIFFF cela peut quelque fois se révéler désespérant.

Les cinéphiles désireux de découvrir PIETA de Kim Ki DuK l’an dernier (Lion d’Or 2012) se souviendront longtemps des « salope » et autres « c’est bon, ça » qui ont alors l’ignoble vertu d’excéder presque autant que les lancés de papier toilette rouge ou les battements de porte incessant de la part des cinévores désappointés. Un film au BIFFF se vit selon des codes précis et si l’appropriation du sous-sol de Bozar par l’événement vaut à elle seule le détour – lorsque le tracé de Horta devient un curieux labyrinthe où prennent place body painting et multiples décorations – il est nécessaire de se rendre sur place en connaissance de cause…

Enemy - Denis Villeneuve

Les festivités s’ouvriront avec les projections de THE QUIET ONES de John Pogue et de SPACE PIRATE CAPTAIN HARLOCK (Albator en mode blockbuster) de Shinji Aramaki avant de se clôturer avec celles de POLICE STORY 2013 de Sheng Ding et de ENEMY de Denis Villeneuve. Trois films qui à eux seuls attestent du large éclectisme de la programmation – trop vaste sans doute.

Les 12 long-métrages composant la sélection de la compétition internationale seront soumis aux débats de Marie Gillain, Sergi Lopez, Sam Louwyck, Jean Benguigui et du réalisateur Michael Amstrong. Parmi ceux-ci, citons  WITHCHING & BITCHING d’Alex de la Iglesia, I’LL FOLLOW YOU DOWN de Richie Mehta ou encore THE MACHINE de Caradog W. James (également présenté en compétition européenne). Le Melies d’Argent du meilleur film européen sera décerné par un jury composé de professionnels oeuvrant dans le cinéma Nicole Gillet (Directrice du FIFF de Namur), Stephane de Potter (Cinéart), la costumière Catherine Marchant, le producteur Olivier Rausin et Jan Temmerman (journaliste cinéma au quotidien De Morgen). Ils iront à al rencontre de 13 productions et voyageront du Danemark en Serbie, de France en Hongrie, de Suède en Roumanie en passant les la Belgique, le Royaume-Uni, l’Irlande, la Norvège et l’Espagne.

Moebius - Kim Ki-Duk

La compétition « thriller » présentera 11 réalisations (parmi lesquelles le très décevant SHIELD OF STRAW de Takashi Miike) tandis que 13 films concourront pour les honneurs de la « 7ème Orbite ». Une section qui s’avère intrigante à chaque édition permettant cette année de découvrir YELLOW de Nick Cassavetes, WRONG COPS de Quentien Dupieux ou encore MOEBIUS de Kim Ki-Duk – mais dans quelles conditions ?(!)

Comme chaque année pléthore d’événements prendront place tout au long des festivités (allant d’expositions au célèbre Bal des vampires) et de nombreux invités sont attendus. Outre les rencontres lors des projections, le festival proposera deux MasterClass (l’une avec le réalisateur Jean-Pierre Jeunet, l’autre avec l’écrivain Tonino Benacquista), un atelier sur les effets spéciaux intitulé « de Star Wars 77 à Star Wars 2015″ et une rencontre autour de la rencontre entre la science-fiction et la réalité (1984 : Retour vers le préset), et célébrera le quarantième anniversaire de la boite de production de série Z Troma. A noter qu’en marge des projections et animations, le festival accueille un marché de la co-production de films de genre.

BIFF 2014

Programme complet et informations pratiques : Cliquez ICI

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>