15# Pink Screens : S-Expérimentations

On 21/10/2016 by Nicolas Gilson

Pour la 15 ème fois, voici revenu le temps du Pink Screens, le Festival du Film Queer de Bruxelles qui célèbre les sexualités et les genres différents à travers près de 80 films, des performances, une exposition, des ateliers, des concerts, des fêtes dont l’incontournable Pink Night. Loin d’être un dinosaure, le Pink Screens demeure évidemment encore et toujours militant tout en se voulant aussi un espace de plaisir, de découvertes, de rencontres et de fêtes torrides, folles et joyeusement arrosées dans le célèbre bar du NOVA.

O Ornitologo

Investissant à nouveau le cinéma Nova et le cinéma Aventure, le festival Pink Screens s’invite pour la première fois au Beurschouwburg où l’événement proposera une sélection de courts-métrages expérimentaux (séance gratuite le 17/11) et une performance en prélude de Wu Tsang à l’incontournable Pink Night (en coproduction avec le Beurschouwburg le 19/11). Comme toujours, le cinéma sera au coeur du festival et vous fera voyager du Chili (RARA en ouverture le 10/11) en Italie (UN BACIO pour une clôture kitsch le 19/11), de Tchéquie (magnifique JA, OLGA HEPNAROVA le 13/11) au Portugal (étourdissant O ORNITOLOGO le 18/11)en passant par l’Argentine (TAEKWENDO les 11 et 19/11), L’Uruguay (génialissime CLEVER le 17/11) ou Israël (BARASH le 11/11). Outre la fiction, de nombreux films documentaires permettront d’aller à la rencontre de personnages et de personnalités qui vivent leur sexualité ou affirment avec force leur genre en dépit des normes sociales ambiantes comme Thérèse Clerc (LES VIES DE THERESE le 13/11), Karen (surprenant ETRE CHEVAL le 14/11) ou Grisélidis Réal (BELLE DE NUIT le 18/11). Cette 15 ème édition sera également parsemée d’une multitude de court-métrages dont une séance dédiée au cinéma d’animation (le 19/11).

Ja olga hepnarova

Deux principaux focus sont cette année mis en avant : Xpérimentations et Porn with a difference. Le premier mettra en lumière le cinéma comme un espace de création, de liberté questionnant en permanence ses codes d’expression. Réalisateurs et réalisatrices, artistes autodidactes ou non, ils sont nombreux à innover, à mêler les genres, à faire de l’alliance des images et du son une voix d’expression queer, novatrice, militante, revendicatrice, parfois féministe mais toujours audacieuse. Pour le second, le festival promet cette année une édition très sexe avec deux séances de minuit, une rencontre-discussion (un débat qui portera notamment sur le sens du « porno alternatif » et sur ses modes de réalisation, en collaboration avec le Gsara le 13/11), et quelques courts disséminés çà et là dans la grille-programme.

Enfin en clôture de cette édition anniversaire (le énième de Genres d’à Côté), la Pink Night aura un visage multiple et prendra place dans les trois salles du Beurschouwburg pour trois atmosphères différentes (le 19/11).

Le catalogue de cette 15 ème édition :

Pink Screens Film Festival 2016 Trailer from Pink Screens on Vimeo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>